Le parc automobile national comptait plus de 6,4 millions de voitures à fin 2018

Le parc automobile de l'Algérie comptait plus de 6,4 millions de véhicules à fin 2018, avec 255.538 véhicules neufs, contre plus de 6,1 millions de voitures en 2017, soit une hausse annuelle de plus de 4%, indiquent les données de l'Office national des statistiques (ONS). Le parc roulant national a totalisé 6.418.212 véhicules à la fin 2018, contre 6.162.542 véhicules à la fin 2017, enregistrant ainsi une hausse de 255.670 unités, soit une hausse de près de 4,15%, a précisé la même source. En 2018, le nombre des immatriculations et ré-immatriculation des véhicules a enregistré un léger recul de près de 0,03% (- 450 véhicules) pour totaliser 1.563.898 unités dont 255.538 véhicules neufs, en hausse de 45% par rapport à l'année précédente. L'essentiel des immatriculations des véhicules neufs a été opéré durant le second trimestre de l'année de référence, soit 155.400 véhicules contre 100.138 unités au cours du premier semestre 2018. L'immatriculation définitive des véhicules neufs signifie leur mise en circulation, explique l'Office, précisant que l'opération consiste à établir une carte grise pour un véhicule qui va être mis en circulation pour la première fois. Quant à l'opération de ré-immatriculation, elle consiste à établir une nouvelle carte grise suite à un changement de la wilaya de résidence pour un véhicule circulant en Algérie. Concernant la répartition du parc national automobile en 2018, selon le type de véhicules, l'ONS indique qu'il se composait de 4.151.041 véhicules de tourisme soit (64,68% du chiffre global (6.418,212), de 1.204.552 camionnettes (18,77%), de 421.689 camions (6,57%), 164.477 tracteurs agricoles (2,56%) et 139.780 motos (2,18%). Le parc algérien compte aussi 154.243 remorques (2,40%), 87.968 autocars-autobus (1,37%), 87.169 tracteurs routiers (1,36%) et 7.293 véhicules spéciaux (0,11%). Par wilaya, les cinq premières wilayas qui ont enregistré le plus grand nombre de véhicules en 2018 étaient Alger, avec 1.689.242 unités (26,32% de la totalité), Blida avec 351.275 (5,47%), Oran avec 331.965 unités (5,17%), Constantine avec 231.521 unités (3,61%) et Tizi-Ouzou avec 213.618 (3,33%). Les données de l'Office montrent concernant la répartition du parc national automobile selon la source d'énergie que la part de l'essence est plus importante. Elle représente 65,04% alors que celle du gasoil en représente 34,96%. Onze wilaya ont dépassé les 100.000 unités roulant à l'essence. Alger en comptait, à elle seule, plus d'un million unités. Trois wilayas seulement comptaient plus de 100.000 unités roulant au gasoil, à savoir Alger, Oran et Tizi-Ouzou. La répartition du parc national automobile, selon le pays d'origine, montre que la France était le premier fournisseur, avec 2.616.452 unités (40,77%), suivie du Japon avec 660.412 unités (10,29%), l'Allemagne avec 534.425 unités (8,33%), l'Algérie avec 287.863 unités (4,49%) et l'Italie avec 251.675 unités(3,92%).véhicules automobiles. L'industrie de montage local des véhicules de tourisme a réalisé une production de 180.000 véhicules en 2018, contre 110.000 en 2017, en plus de la production de 4.500 véhicules industriels en 2018. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *