« Le Monde » parle la bouche pleine !

Dans son dernier éditorial, Le Monde "décide de sortir du silence" et en appelle à la communauté européenne pour intervenir en Algérie. Un silence complice qui aura duré vingt années algériennes où le règne d'Abdelaziz Bouteflika dans son fauteuil roulant "made in" France a été absolu. Car sommes-nous tentés de se demander où étaient passés les fines plumes de ce canard français ? Pourquoi n'a-t-il pas dénoncé la véritable parodie électorale, celle présentant à peine le cadre portant la photo du candidat-président ? Pourquoi "Le Monde" n'a pas réagi ? Serait-ce la manne publicitaire reçue par Bouteflika qui l'aurait empêché de dénoncer ce cirque ?  Ce confrère qui ignobilise un si noble métier en se terrant et se taisant durant quatre mandats pousse l'outrecuidance jusqu'à qualifier de "parodie" des élections transparentes organisées par un pays étranger souverain. De quel droit peut-il donc le faire ? L'éthique et le professionnalisme auraient dicté une certaine réserve d’abord et de vérifier la véracité des propos qu’on avance. "Le Monde" parle la bouche pleine ! Il semble ignorer que parler la bouche pleine relève de l'impolitesse et d'un manque d'éducation. Il aurait mieux fait de garder le silence... cela lui permettra au moins de déglutir et d'ingurgiter le pain...rassis Algérien dont il s'est nourri !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *