Le commandement de l’ANP suit la voie de la concrétisation de la volonté populaire

Le Commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) a suivi la voie menant à "la concrétisation de la volonté exprimée par le peuple", en décidant que l'Algérie "inaugure la nouvelle année avec un nouveau président de la République, à travers le verdict des urnes", lit-on dans le dernier éditorial de la revue "El-Djeich". "(...), le Commandement de notre armée a suivi, avec la même détermination, la voie menant à la concrétisation de la volonté exprimée par le peuple en toute clarté et sans équivoque, en décidant souverainement que notre pays inaugure la nouvelle année avec un nouveau président de la République, à travers le verdict des urnes", précise l'éditorial du N 677 de la Revue. "L’Histoire a consigné pour toujours la position adoptée, cette année, par notre armée, parce qu’elle a permis de dévoiler les agissements de la bande, de la neutraliser et d’éviter à notre pays de sombrer dans les méandres d’un avenir incertain, ainsi que les fossoyeurs de l’idéologie qui ont tenté de diviser le peuple, de saper sa cohésion, de pervertir son histoire et, par voie de conséquence, plonger le pays dans les affres de l’anarchie et de l’instabilité, à l’exemple de ce que subissent certains peuples de la planète", souligne-t-on dans le même édito. "De par le haut niveau de conscience de notre peuple et l’intégrité de notre armée et de son Haut commandement, les vociférations des hyènes et des traitres, qui ont vendu leur âme au diable, ont été dévoilées tout comme leurs calomnies et leurs mensonges ont été mis à nu et, avec elles, toutes les tentatives de saper l’autorité de l’Etat et la pérennité de ses institutions ont avorté", martèle-t-on. En réaction à cela, poursuit l'Edito, "le peuple a grandement apprécié les garanties données concernant le déroulement de l’ensemble de l’opération électorale et il a acquis la conviction qu’elle se déroulera dans la transparence et un climat de liberté, de démocratie et de concurrence loyale". C'est pourquoi, souligne-t-on dans le même texte, "la participation en force du peuple algérien aux présidentielles du 12 décembre sera, comme il est attendu, la meilleure réponse aux égarés et aux nouveaux harkis qui ont vite fait de solliciter l’appui de parties étrangères connues pour leur profonde et historique rancune envers l’Algérie et son peuple, les appelant à intervenir dans nos affaires internes, comme si ces dernières ignorent la nature du peuple algérien et ne savent pas combien il est profondément sensible à ce qui pourrait être une ingérence dans nos affaires internes". Ces parties étrangères "ignorent également la spécificité qui le caractérise, celle d’être un peuple qui n’a de leçon à recevoir de personne et qui rejette tout diktat de quelque partie que ce soit et encore moins de se soumettre à tout marchandage abject, quelle qu’en soit sa source". "Aussi, tous les Algériens sont-ils appelés aujourd’hui à donner la preuve de leur fidélité aux sacrifices de leurs aînés, de leur attachement à la préservation de leur unité et de leur amour de notre pays, l’Algérie, afin qu’il occupe la place qui lui revient dans le concert des nations. Une place qui sied à son Histoire, à ses sacrifices et aux espoirs de son peuple", conclut l'édito d'El-Djeich". APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *