Lamamra invite la Russie à s’ingérer dans les affaires du pays

« Le président Bouteflika prêt à transmettre le pouvoir au président élu ». Lamamra travestit ainsi, à partir de Moscou où il s’est rendu ce mardi,  le combat du peuple Algérien qui est sorti manifester pour le départ de Bouteflika et son système. Le vice-Premier ministre et ministre Algérien des Affaires étrangères tronque la réalité. Ce dernier diplomate soutient que « Le président Bouteflika a pris la décision de ne pas prendre part à cette élection et est entièrement prêt à transmettre le pouvoir de manière ouverte et transparente au président qui sera choisi via ce scrutin ». Il tente de brosser un faux tableau aux russes pour défendre la cause perdue de Bouteflika en affirmant, lors d'une conférence de presse que « le gouvernement algérien a répondu aux attentes populaires qui s'expriment depuis plus de trois semaines à travers de grandes manifestations dans l'ensemble du pays ». Comptant sur le soutien des russes, l'émissaire décrié de Bouteflika qui soutient, que «  l’Algérie et la Russie sont des pays amis qui ont les mêmes principes, dont le respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité territoriale des pays et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays ». Par cet acte, Lamamra oublie qu'il invite un pays étranger à venir s'ingérer dans les affaires internes de l'Algérie, son pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *