L’Algérie a importé 20 milliards de dollars de carburants en huit ans

Le Vice-président Aval de la Compagnie nationale des hydrocarbures,  M. Akli Remini a indiqué dimanche, en marge de la cérémonie de signature de contrats dans le domaine du raffinage, que  « depuis fin 2007, soit depuis que la consommation nationale a dépassé la capacité de production des raffineries du pays, l'Algérie a importé jusqu'à 2015 pour près de 20 milliards de dollars de carburants globalement ».  Des chiffres qui reflètent non seulement l’impact de l’accélération de la consommation de carburants en Algérie, mai qui soutiennent aussi  la nécessité de multiplier les projets de réalisation  de raffinerie. Le programme de réhabilitation des raffineries lancé, il y’a quelques années ont d’ores et déjà porté leurs fruits. Le Vice-président aval de Sonatrach estime dans ce sens que « la facture d'importation des carburants ne dépassera pas un milliard de dollars en 2016, contrairement aux années passées durant lesquelles nous en importions entre 2 à 3 milliards de dollars par an ». Il explique aussi que la compagnie pétrolière nationale table, grâce à « un large programme de lancement de projets de raffinage(…) sur la satisfaction de nos besoins en carburants à partir de 2018 et en devenir exportateur à partir de 2020 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *