L’affaire de Salsabil trouvée morte à Oran : deux personnes arrêtées

Deux personnes ont été arrêtées dans l’affaire de l’homicide ayant coûté la vie à la fillette Salsabil, dont le cadavre a été trouvé dans la nuit du samedi à dimanche à hai "Echouhada" (est d’Oran), a-t-on appris lundi auprès du procureur adjoint près le tribunal d’Oran, Hamza Tebboub. Dans une déclaration à la presse au lendemain de l’arrestation de ces deux personnes, le procureur adjoint a souligné qu’il s’agissait de l’auteur du crime, K.A âgé de 18 ans et de C.A qui a transporté dans son véhicule, le corps de la victime vers l’endroit où il a été découvert. Dans cette déclaration visant à éclairer l’opinion publique et à infirmer les fausses informations diffusées par certaines sources, le procureur-adjoint a relevé que dans la journée du samedi aux environs 14 de heures, le père de la victime a déposé une plainte faisant état de la disparition de sa fille née le 7 janvier 2011. Salsabil est sortie faire des achats à l’épicier du quartier et n'est pas revenue. Les services de police, notamment ceux déployés sur le terrain, ont lancé une vaste opération de recherche et d’investigation, qui s'est soldée par l’arrestation de l’auteur présumé qui est passé aux aveux. "L’enquête a révélé que le cadavre a été déposé dans un sac en plastique dans un endroit au quartier Echouhada mitoyen à la cité Essabah, où se sont déplacés après minuit des enquêteurs, des experts du laboratoire régional de la police scientifique et technique, du médecin légiste et d’autres services concernés", a-t-il fait savoir. Selon les premières données de l’enquête, l’auteur aurait attiré la victime avant de l'agresser sexuellement et la tuer, a ajouté le procureur-adjoint, affirmant qu’en effet, il a été observé sur le corps de la victime des traces d’agression sexuelle, d'étranglement et des lésions. Poursuivant les investigations et dans l’après-midi du dimanche, une autre personne a été arrêtée pour avoir été impliquée dans le transport dans son véhicule, du corps de la victime depuis la scène du crime jusqu’à l’endroit où il a été découvert. Le procureur adjoint près le tribunal d’Oran a tenu, par la même occasion, à infirmer certaines informations ayant circulé, selon lesquelles la victime aurait été jetée du 6ème étage d’un immeuble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *