Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La rue dit « NON » à Bensalah

A son premier jour à El Mouradia, Bensalah semble mal loti, lui qui n'a eu que quelque 460 voix pour le soutenir contre 20 millions d'Algeriens décidés à en finir avec le systeme qu'il représente. Armée de bouteilles de vinaigre et drapée de l'emblème national, la rue gronde et crache tel ce volcan sa determination à faire déguerpir le chef de l'État qui lui est imposé. La vague humaine culmine, grossissant à mesure de l’entêtement du pouvoir à ne pas vouloir entendre ce que lui ordonnent les manifestants. La déferlante risque de l’emporter sur son passage comme elle l’a fait avec Abdelaziz Bouteflika. Ce mercredi et comme prévu, des milliers de personnes sont sorties battre encore une fois le pavé. Leurs slogans sont les mêmes, « Bensalah dégage ». Et ce n’est sûrement pas les gaz lacrymogène lancés par la police qui empêcheraient les manifestants à rejoindre la grande Poste, ce mercredi matin.
L'après-midi, la place de la Grande Poste ne désemplit pas en dépit d'un important dispositif sécuritaire.
Il est 16h passé, les manifestants sont toujours mobilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *