La revue El Djeich : l’Algérie est entrée dans une « ère nouvelle »

L'Algérie est entrée dans une ère nouvelle marquant la fin des pratiques négatives qui ont failli ébranler les fondements de l'Etat, souligne la revue El Djeich dans son numéro du mois de mars. "Avec l’avènement à la magistrature suprême du Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, à l’issue d'élections libres, intègres et transparentes, les contours de l'Algérie nouvelle commencent à poindre à l'horizon, ce qui conforte l'idée que notre pays est entré dans une ère nouvelle qui marque la fin de pratiques négatives qui ont failli ébranler les fondements de l'Etat", note l'éditorial d'El Djeïch. "Une phase qui augure la conjonction des efforts des enfants de ce pays, mus par une profonde conviction en la capacité de la nation, institutions et peuple à surmonter les épreuves conjoncturelles actuelles en s’inspirant des constances nationales qui placent l’Algérie au-dessus de tout", ajoute la même source. Pour El Djeïch, "la meilleure preuve de cette nouvelle démarche est la totale cohésion entre les différentes institutions du pays", de même que "la cohésion entre le peuple et son armée qui a renforcé le sentiment patriotique de nombre de catégories sociales ayant pris la mesure du rôle important de l'ANP dans la protection de la patrie et du peuple, de défense du territoire et des nobles missions accomplies par les éléments de nos forces armées au service de l'Algérie et de sa gloire". L'édito affirme que "cette démarche d’édification d’une ère nouvelle (...) se reflète à travers la visite du Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M.Abdelmadjid Tebboune, au siège du ministère de la Défense nationale" où il "a voulu exprimer sa reconnaissance à l’ANP pour son attachement à la légalité constitutionnelle ainsi que pour le plein accomplissement des missions qui lui sont assignées par la Constitution, comme il a salué l’ensemble des éléments de l’ANP pour les efforts et les sacrifices consentis". "L'appui total de l’ANP au Président de la République dans son action en vue de concrétiser ces démarches, émane de sa profonde conviction qu’elles participent à l’édification d’une Algérie puissante et glorieuse", comme l’a souligné, à plusieurs occasions, le chef d’état-major de l’ANP par intérim, le général-major Saïd Chanegriha. La revue fait observer que de "nombreux signes laissent penser que l’Algérie nouvelle sera progressivement une réalité palpable, ceci d’autant que ce qui caractérise ces débuts probants se reflète à travers les efforts de renforcement du front interne et l’enracinement de la cohésion dans les rangs du peuple, outre le lien puissant existant entre le peuple et son armée". "De par la nature républicaine de l’ANP, son assise populaire et sa portée nationale, il est naturel que le peuple se porte à ses côtés et apporte ainsi une cinglante réponse à tous ceux qui douteraient de ce lien puissant qui les unit", affirme El Djeich, pour qui "le lien armée-nation n’est pas une réalité récente ni un fait conjoncturel dicté par des évènements exceptionnels et inattendus, mais l’expression d’une relation existentielle". El Djeïch affirme, en outre, que cette relation "perdurera et s’enracinera davantage" après la consécration du 22 février "Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie", par le Président de la République, "en hommage à l’élan historique du peuple, il y a de cela une année". APS

2 pensées sur “La revue El Djeich : l’Algérie est entrée dans une « ère nouvelle »

  • 6 mars 2020 à 15 h 59 min
    Permalink

    il est temps que le peuple algérien vive dans la pleine quiétude. sa protection relève de l’efficacité de ses forces armées et de sécurité qui veillent au quotidien. il appartient aux citoyens d’etre vigilants au quotidien aussi, et sans relache. il serait judicieux à ce les autorités réfléchissent à la mise en place d’unités d’investigations au niveau de chaque daira, composées d’officiers de police judiciaire placées directement sous l’autorité du procureur de la république. quitte à en rappeler les jeunes officiers de police judiciaires en retraites, puisque la nouvelle loi autorise cela. certe il existe déjà des BRI et des sections de recherches mais ces unites s’orienteront surtout sur les affaires de détournement et de corruption. ils seront le fer de lance de la justice et leur présence dissuadera les mauvaises intentions. cela ne coute rien, les dairates disposent de bureaux et les OPJ sont en nombre très suffisant. ce sera toujours un plus pour la sécurité du pays, qui, rappelons le, n’a pas de prix. nous ne cesserons jamais d’etre aux cotés de nos enfants qui veillent sur nous. que Dieu le Tout Puissant leur vienne en aide dans leurs différentes missions. Gloire aux Martyrs de l’Algérie et que vive le Peuple Algérien dans la Paix et la Prospérité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *