La folie, dernière ruse de Saïd !

Connu pour sa roublardise et ses manigances, le frère cadet du président déchu, Abdelaziz Bouteflika, tente une dernière fourberie. Appelé, hier, à la barre en qualité de témoin, Saïd Bouteflika s’est abstenu de répondre aux questions des magistrats de Sidi M’hamed, préférant se murer dans le silence et ne repondant que par des hochements de tête. La ruse serait de se faire passer pour quelqu’un qui aurait perdu la raison. Plaider la folie semble être la nouvelle stratégie de défense de celui qui voulait être roi en subtilisant la présidence de la République à son frère moribond qu’il gardait en otage, le spoliant de ses prérogatives constitutionnelles. Son mépris et son tempérament lunatique sont tels, qu’ils le mènent à dédaigner le tribunal comme il a méprisé des années durant tout le peuple qu’il a essayé de soumettre. Saïd, l’homme fort de l’Algérie qui a même réussi à déboulonner « rab eddzair », le généralissime Toufik, n’est au final qu’un géant de pacotille exploitant, par ses furtives apparitions, les cimetières et les funérailles pour mettre en œuvre ses intrigues. Petit syndicaliste effacé et rasant les murs en l’absence de son mentor, son frère ainé, le petit ingénieur se contentait jadis à peine de son petit salaire d’enseignant. Vivant seul dans un misérable deux pièces, il n’aura pris du poil de la bête et ne devint ce sombre manipulateur intrigant que grâce à la puissance du poste de son frère-protecteur, « Sidi h’bibi » ou « Sidi lakbir » . L’homme qui a dirigé l'Algérie par de simples regards et signes et qu’on a voulu présenter comme un illuminé, n’est en fait qu’un génie des Carpates qui a usurpé la puissance du président et abusé de la faiblesse d’une personne âgée et malade pour mettre au pas tout un pays. Vainqueur sans gloire, Saïd a réussi là où n’importe quel sot pourrait briller. Il a, à peine, réussi à dilapider les biens du peuple en dispatchant les richesses comme on sème à tout vent et porter aux nues les plus absurdes les érigeant en gouvernants.

Une pensée sur “La folie, dernière ruse de Saïd !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *