La Cour des comptes publie son rapport annuel après plus de 20 ans de censure

La Cour des comptes vient de publier sur le Journal officiel son rapport annuel. Une première depuis plus de vingt ans. Notons que la Cour des comptes n’a plus publié de rapport depuis 1997. Un rapport qui met fin à plus de vingt années de censure. Le rapport 2019 de la Cour des comptes qui s’articule sur quatre grands axes pour lesquels l’organe de contrôle a, à posteriori, mis à l’index un certain nombre de lacunes et de défaillances et a adressé ses recommandations aux différentes administrations et établissements publics. Il s’agit du budget de l’État et des administrations publiques, des collectivités territoriales, des établissements et entreprises publiques et enfin des activités de la Cour des comptes en elle-même. La Cour des comptes a ainsi publié les résultats de son évaluation de l’exécution du budget 2016 et de certaines opérations d’équipement et de fonctionnement de certaines administrations publiques. Elle a également relevé des lacunes dans la passation des marchés publics ainsi que les diapositifs d’audit interne pour certaines administrations et collectivités territoriales. Elle a également mis en avant quelques lacunes dans le fonctionnement du laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques (L.N.C.P.P) et de l’Agence de régulation des hydrocarbures, ARH. Notons que la Cour des comptes a été créée de l’article 190 de la constitution de 1976 et consacrée à nouveau par article 160 de la constitution de 1989. Elle établit un rapport annuel qu’elle adresse au président de la République. La Cour des comptes a toutefois été muselée à l’arrivée d’Abdelaziz Bouteflika en 1999. Elle sera néanmoins réactivée en 2010. La Cour des comptes se contente depuis d’établir un rapport d’évaluation qui accompagne la loi de règlement budgétaire, lequel n’a jamais été publié. Critique au départ, celui-ci n’a eu de cesse de perdre en pertinence au cours des ces dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *