Jeunes manifestants : « c’est à notre tour de prendre le pouvoir ! »

Les marches et manifs se suivent, grossissent et unissent de plus en plus les Algériens. Les jeunes, véritable « gouvernement du Facebook » donnent du fil à retordre au régime. Créativité, ingéniosité et mise à jour des slogans les placent en parfait partenaire politique et social. Le pouvoir qui ne semble toujours pas comprendre à qui il a affaire persiste dans son entêtement et multiple les bourdes, avançant à tâtons. Une seule question tarabuste, cependant, les esprits : mais qui est donc derrière cette mobilisation ? « Personne ! » justement tentent de rétorquer les jeunes qui occupent magistralement la rue. Finie le subterfuge de « la Main étrangère », la jeune génération, bien Algérienne, organise, gère sa protesta pacifiquement et de manière citoyenne. Ils n’ont pas de programme politique, ni de leader et encore moins d’ambitions. Ils commencent à débattre, à se projeter dans l’avenir et à émettre des propositions. Leur revendication est simple, « c’est notre pays et c’est maintenant notre tour de prendre en main les affaires du pays! », semblent-ils dire à leurs ainés qui ont  prouvé leur échec tout au long des décennies passées. C’est l’obsolescence de la génération de Novembre qui est démontrée par la jeunesse Algérienne dont le langage est sublimé par des « Lol » et des « Hashtag(#) mais avec beaucoup, d’humour, de patriotisme et de génie. On le disait si bien « ils sont nés chez nous, on peut leur faire confiance ! »

Bravo la jeunesse ! Voici un échantillon de l'avenir de notre pays الجزائر ديموقراطية شعبية.#من_الشعب_و_الى_الشعب. #Athéna

Publiée par Femmes Insoumises sur Mardi 12 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *