Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétrolière

L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la Compagnie iranienne nationale du pétrole (NIOC), a rapporté lundi le quotidien d'Etat Iran. Âgé de 67 ans, M. Karbassian a promis de faire bon usage de ses "quatre décennies d'expérience" pour permettre au pays de "surmonter la crise liée aux sanctions" économiques réimposées par les États-Unis contre l'Iran, selon un communiqué publié par le journal. Conséquence de l'annonce en mai par le président américain Donald Trump de retirer unilatéralement son pays de l'accord international sur le nucléaire iranien, Washington a rétabli le 5 novembre les sanctions contre l'industrie pétrolière iranienne qui avaient été levées conformément à ce pacte conclu en juillet 2015. L'objectif affiché par les États-Unis est d'empêcher l'Iran de vendre la moindre goutte de pétrole à l'étranger pour amener la République islamique à des négociations sur son programme nucléaire ou encore à se désengager d'Irak et de Syrie, deux pays où elle joue un rôle important en soutien aux autorités. Après moins d'un an à la tête du ministère de l'Économie, M. Karbassian a été démis de ses fonctions le 26 août par un vote de défiance des députés critiquant la politique économique du gouvernement du président Hassan Rohani. Selon le quotidien Haft-é Sobh, la nomination de M. Karbassian à la tête de la NIOC a été approuvée par le Conseil des mesures économiques spéciales. Mis sur pied pour lutter contre les sanctions internationales entre 2010 et 2015, cet organe est présidé par M. Rohani et ses décisions sont prises en consultation avec le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, ajoute le quotidien. AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *