Impôts : 800 fraudeurs face à la justice

  Mise à l’index, l’administration fiscale tente multiplie les tentatives à l’effet d’élargir l’assiette des recouvrements fiscaux et de lutter contre la fraude et l’évasion fiscale. Le Directeur général des impôts, M. Abderrahmane Raouya a dans sens essayé de défendre son bilan aujourd’hui lors de son passage sur les ondes de la radio nationale. C’est dans un contexte de crise, où la chasse aux fraudeurs est ouverte, que M. Abderrahmane Raouya a indiqué que des plaintes ont été déposées, en 2016, contre pas moins de « 800 fraudeurs, ayant fait l’objet de contrôle fiscaux ». Celui-ci a également précisé qu’« en cernant et en identifiant les secteurs et les contribuables à risque, l’administration fiscale cerne mieux la fraude et l’évasion fiscale ». Intervenant à propos de la loi de finances 2017, le DG des impôts a expliqué que celle-ci consacre le cadrage budgétaire pluriannuel qui assure une meilleur gestion et plus de visibilité de la dépense publique sur trois ans. Il s’agit selon lui de contenir les dépenses publiques à des niveaux soutenables et d’atténuer les tensions sur le budget de l’Etat.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *