Importations : les quotas débloqués dès dimanche

  Les quotas à l’importation pour les produits soumis à des licences seront débloqués dès dimanche. Le ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, samedi à Alger, que les licences d’importations commenceront à être attribuées dès dimanche. Il va sans dire que l’opération se fera de manière graduelle  et concernera, entre autres, les bananes dans un premier temps. Selon les propos du ministre relayés par l’APS,  son département compte délivrer «dès le début de cette semaine des licences d'importation d'un contingent quantitatif de 90.000 tonnes de banane pour le premier semestre et s'il y a lieu d'augmenter ce volume nous le ferons par ponction sur le quota du deuxième semestre ». Il a aussi rappelé que  l'Etat encouragera les importateurs qui disposent de moyens nécessaires de stockage et de froid car ils créeront des postes de travail. Il a cependant précisé que l’es autorités ne peuvent pas « mettre ces importateurs, réguliers et qualifiés, sur le même pied d'égalité que les importateurs opportunistes, qui importent des containers de banane pour les commercialiser au niveau des ports avant même le déchargement » ». M. Tebboune a également réaffirmé que le gouvernement n'a pas interdit et ne compte pas interdire l'importation, ni de produits essentiels ni de luxe, il faut juste, a-t-il dit, définir les besoins pour mettre un terme au gaspillage. Estimant "insensé de continuer à importer de la mayonnaise, de la moutarde et le Ketchup pour une facture annuelle de prés de 200 millions de dollars ainsi que des "voitures ferrailles" qui ne répondent à aucune spécification, M. Tebboune a indiqué que de "tels montants devraient être consacrés aux priorités du développement, notamment la construction de logements, d'écoles ou de centres de santé".   Un nouveau cahier des charges pour les importateurs d’électroménager   Sur un autre volet, le ministre du Commerce par intérim est revenu sur la régulation du marché de l’électroménager. Moins d’une semaine après que le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Abdesselam Bouchouareb  ait évoqué la mise en place d’un cahier des charges pour les industries de montage en SKD de l’électronique et de l’électroménager, c’est autour  de M. Tebboune d’évoquer un cahier des charges afin d’assainir la filière de l’électroménager importé. Un tour de vis claire qui devra mettre à certaines pratiques qui menacent la santé publique, selon l’argumentaire du ministre du Commerce par intérim. Il a rappelé, à ce propos, les grandes quantités de produits électroménagers « non conformes » et « qui menacent la santé publique, causant dans de nombreux cas des décès ». M. Tebboune développe aussi l’argument de promouvoir  des produits plus économes en énergie. « Les climatiseurs importés consomment trois fois plus d'énergie », a-t-il dit, ajoutant qu'avec de tels produits, la demande est si forte qu'il est difficile de la satisfaire.  Et au ministre de  justifier que les mesures réglementaires sont à même de permettre d'assainir le secteur des pseudo-importateurs, qui ne sont pas du métier et dont le seul souci est le gain rapide, au dépend de la santé publique.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *