Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Fuite des capitaux : 7 milliards de dollars de sorties de devises en 2015

La fuite des capitaux atteint des niveaux inégalés. Selon le dernier rapport du Global Financial Integrity, les fonds ayant quitté notre pays pour la seule année 2015 seraient estimés entre 4,1 et près de 7 milliards de dollars. L’Organisation non gouvernemental qui étudie l’impact des fausses déclarations dans le commerce international et leurs liens avec la fuite des capitaux, s’est appuyée sur les données du Fonds monétaire international sur le commerce international (méthode DOTS), ainsi que celles du système des Nations unies (Méthode Comtrade) pour établir la part des transferts illicites dans le commerce international dans 148 pays.  Des chiffres qui permettent de prendre la mesure des flux financiers illicites entrant et sortant de ces pays. Ainsi et selon les données DOTS, les surfacturations ont constitués 4,9 % des importations à partir des économies avancées. Tandis que les fausses déclarations (sous-facturation) ont constitué 7,7 % des exportations opérées envers ces pays. Selon les données DOTS, les flux illicites sortants ont été estimés en 2015 à 6,9 milliards de dollars en 2015. Tandis que les flux financiers illicites entrant et qui échappe à toute forme de taxation ont été estimée la même année à 7,2 milliards de dollars. Cependant, et selon les données Comtrade qui exploite informations dont dispose le système des Nations unies, l’Algérie qui partie du quintile des 30 pays où les flux financiers illicites sortants sont les plus importants. Avec des sorties de devises estimées en 2015 à 4,1 milliards de dinars, l’Algérie se classe  au second rang africain derrière l’Afrique du Sud (5,9 milliards de dollars). Selon les données Comtrade, les surfacturations ont constitué 4,7 % des opérations d’importation, tandis que les sous-déclarations ont compté pour 3,8 % des exportations la même année. Selon les mêmes données, les flux financiers illicites entrant ont été estimés à 3,4 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *