Finances : priorité à la lutte contre l’évasion fiscale

  Le ministre des Finances a indiqué dimanche à Alger que « la priorité demeure actuellement la lutte contre l'évasion fiscale et l'augmentation des recettes fiscales, à travers l'exploitation de tous les moyens offerts au niveau de l'administration fiscale en vue de lutter contre ces pratiques nuisibles à l'économie nationale », en réponse aux questions de la presse, en marge de la séance de vote sur la suppression de l'ISF (l'impôt sur la fortune). M. Raouia a, par ailleurs, mis l'accent sur l'importance de la modernisation et de la numérisation du secteur financier. Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, a affirmé que la Loi des Finances 2018 contribuera au maintien de la politique de subvention budgétaire et au renforcement de la croissance outre la maîtrise des dépenses publiques et l'utilisation rationnelle des recettes, ce qui induira à une amélioration du taux de croissance économique au service de la nation et du citoyen. A l'issue du vote du projet de Loi de Finances 2018 (PLF) à la majorité absolue lors d'une séance plénière présidée par M. Saïd Bouhadja, président de l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que ce texte constituait "un pas important dans le processus législatif annuel budgétaire de l'Etat, ce qui permettra le rétablissement des grands équilibres économiques du pays". Concernant la politique de soutien prévue dans le plan d'action du gouvernement, M. Raouia a annoncé le lancement d'une étude détaillée afin de définir les catégories sociales qui doivent y bénéficier, sans donner davantage de détails. Le ministre a déclaré, au sujet de la hausse des prix des carburants prévue dans le PLF 2018, qu'elle sera "modérée" et qu'elle est à même de contribuer à alléger la charge sur le budget de l'Etat et un motif pour réduire la consommation de cette matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *