Face aux spéculateurs : l’aveu d’impuissance de Tebboune

Le ministre du Commerce par intérim, M. Abdelmadjid Tebboune, a mis en exergue, mercredi à Oran, la "faiblesse" des moyens disponibles pour lutter contre la spéculation dans l'activité commerciale. "Nous luttons contre la spéculation avec les moyens, dont nous disposons", a expliqué le ministre, en marge de la visite de travail qu’effectue le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya d’Oran. Selon les propos de M. Tebboune relayés par APS, "seuls 10.000 contrôleurs sont sur le terrain à l’échelle nationale alors les besoins sont estimés à 200.000 contrôleurs". S’en suit l’aveu du ministre selon lequel, avec « ces effectifs, il est quasiment impossible de contrôler chacun des 3.250.000 commerçants en activité à travers le pays ». Le ministre a, par ailleurs, indiqué que lors d’une récente réunion avec l’Association de défense des consommateurs, "des cas de stockage des viandes blanches par des spéculateurs lui ont été signalés et ce, dans la perspective du mois du ramadhan au cours duquel une forte demande sur ce produit est traditionnellement enregistrée".  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *