Exportation de ciment: plus de $51 millions engrangés les neuf premiers mois de 2019

Les exportations algériennes de ciment ont dépassé 51 millions de dollars durant les neuf premiers mois de 2019, enregistrant une hausse de plus de 251%, en comparaison avec la même période de l'année d'avant, a appris dimanche l'APS auprès de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Les exportations de ciments hydrauliques, y compris le ciment non pulvérisé appelé "clinker", ont connu une nette amélioration, passant de 14,54 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2018, à 51,09 millions dollars durant la même période de l'année en cours, soit une évolution de 251,41%, a précisé la même source. Le ministre du Commerce Saïd Djellab, avait déclaré en marge d’une cérémonie d’exportation d’une cargaison de ciment du groupe industriel Cilas vers la Côte d’ivoire en novembre à Biskra, que les recettes d'exportation du ciment algérien qui étaient de l'ordre de 20 millions de dollars en 2018, devraient atteindre les 60 millions de dollars d'ici à la fin 2019. Selon les prévisions, les exportations de ciment devraient engranger quelque 400 millions de dollars à l’horizon 2021, a-t-il avancé. L'Algérie dont les capacités de production de ciment ont atteint 40 millions de tonnes/an, est capable d’exporter jusqu'à 20 millions de tonnes, relevant que les besoins du marché local en ciment avoisinaient 22 millions de tonnes/an, a-t-il soutenu. Afin de décortiquer les différents aspects liés au développement de la filière ciment en Algérie et les opportunités et perspectives d'exportation, une Conférence internationale sur l'industrie du ciment (SEICA 2019), première du genre, se tiendra le 22 décembre prochain au Palais des expositions (Pin Maritime) à Alger. Par ailleurs, les Douanes algériennes ont fait savoir que cinq produits ont totalisé plus de 74,88% des exportations hors hydrocarbures (EHH) durant les neuf premiers mois de 2019. Il s'agit des exportations des engrais minéraux ou chimiques azotés, des huiles et autres produits provenant de la distillation des goudrons, de l'ammoniac anhydre, des sucres de canne et de betteraves et des phosphates de calcium naturels. Pour rappel, les EHH restent marginales sur les neuf premiers mois de l'année en cours, avec 1,929 milliard de dollars, ce qui représente 7,09% du volume global de l'ensemble des exportations algériennes, contre 2,174 milliard de dollars durant la même période en 2018, en baisse de 11,26%, selon les dernières données des Douanes. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *