Algérie Télécom : le câble sous-marin reliant l’Algérie à l’Espagne pratiquement achevé

 
Les objectifs fixés par Algérie Télécom en 2018 sont-ils atteints ?
    En début d’année, nous avons lancé plusieurs défis, en l'occurrence l'amélioration de la qualité de service. Nous avions comme objectifs d'augmenter la bande passante internationale, mettre à niveau le backbone national, augmenter la capacité des boucles, assainir le réseau urbain, moderniser les réseaux, diminuer le taux de dérangements etc... L'autre défi primordial était l’amélioration de la relation client en apportant des solutions et des services qui visent à apporter plus de confort aux abonnés, tout en leur proposant des solutions de paiement notamment en ligne rapides et efficaces.    
 
Algérie Télécom a lancé un ambitieux plan de modernisation de ses infrastructures. Qu'en est-il de ce projet ?
    Algérie Télécom a hérité de l'administration des la Poste, Télégraphe et Télécom (PTT), à sa création, d'un système d’information de l'époque, qui servait à administrer le réseau téléphonique et générer les factures des clients. A plusieurs reprises Algérie Télécom a procédé à la mise à niveau de ce système afin de l'amener à répondre à de nouvelles exigences. Toutefois, et depuis l'accélération du déploiement de l’internet, avec la panoplie des nouvelles technologies, nous nous sommes retrouvés avec un noyau archaïque, alourdi par plusieurs systèmes greffés de manière assez précaire, aboutissant à une situation insoutenable qui impactait largement le chiffre d'affaire d'Algérie Télécom, et surtout, qui rendait impossible toute initiative d'assainissement du réseau ou d'amélioration de la qualité du service commercial. Aussi, nous avons entrepris d'opérer un changement systématique et remplacer définitivement l'ancien système par un nouveau qui soit moderne, opérationnel, dynamique, évolutif et qui répond aux nécessités d'une qualité de service à la hauteur des attentes de nos clients. Ce projet a mobilisé nos effectifs techniques pour plus de 13 mois et a été l’occasion de former plus de 7000 agents commerciaux sur l'utilisation de notre nouvelle plateforme de facturation, à travers l'ensemble des wilayas du pays, garantissant la traçabilité des paiements, ainsi que des réclamations notamment.      
Peut-on avoir un aperçu sur l'évolution du projet de développement du backbone national d’Algérie Télécom ?
    Le backbone national de transmission en NG-DWDM est l'épine dorsale du réseau national de télécommunication d'Algérie Télécom, qui s'est donnée pour objectif prioritaire la mise en place d’un nouveau backbone afin d’assurer une augmentation de la capacité de transport par fibre optique qui est passé de 1,95 Térabit/s à 4,20 Tb/s. Le réseau d’Algérie Télécom comporte plusieurs parties : la dorsale (backbone), le réseau métro (à l'intérieur des wilayas) et les ramifications du dernier kilomètre. Pour la dorsale, le réseau compte globalement 140.000 KM, en comptabilisant l'ensemble des liaisons de transport exploitées par AT, qui a réalisé environ 93.000 km, dont 14.000 km depuis janvier 2018. La seconde partie raccorde les différentes communes et localités. Un total de 1.683 communes et localités de plus de 1.000 habitants ont été raccordées au réseau en fibre optique sur une distance totale de 16.230,8 km, avec 519,46 km. De même, un total de 2.110 annexes d'APC (communes) ont été raccordées au réseau fibre optique sur une distance de 9.683,3 km. La troisième partie concerne le dernier kilomètre, donc la liaison jusqu’à l’abonné, qui compte plus de 5,4 millions d'accès disponibles, sur lesquels sont connectés plus de 3 millions de foyers, ce qui représente un minimum de 15 millions de personnes.      
Deux projets de réalisation de câbles sous-marins en fibre optique pour le renforcement du débit internet en Algérie ont été lancés. Peut-on connaître la date de leur réception ?
 
 
La bande passante internationale, transitant sur le câble sous-marin SEAMWE4, sortant d’Annaba, était de 461,6 Gigabits/s pour passer à 710,15 Gb/s en 2017 et enfin atteindre les 1.171,75 Gb/s au 30 septembre 2018. Elle a été, également, consolidée par la mise en place d'une liaison terrestre connectant notre réseau terrestre à celui de la Tunisie, avec un débit de 100 Gb/s afin de servir de liaison de secours, en cas d'incident sur le câble sous-marin, ou d'un pic imprévu dans la consommation de la bande passante internationale. Deux projets d'envergure ont également connu un avancement substantiel, visant tous les deux à offrir une connectivité plus large, plus sécurisée, et résiliente. Ils visent également à soutenir les ambitions économiques vers le continent africain. Le projet de système de câbles sous-marins reliant notre pays à l'Espagne (Oran et Alger, à valence), dit le projet ORVAL/ALVAL, a été quasiment achevé, avec le déploiement de 100% de la partie marine reliant Alger, Oran et Valence, et l’achèvement des trois stations d'atterrissement. L'achèvement définitif et la mise en service de ce projet, restent tributaires de la réalisation de travaux de raccordement devant durer quelques semaines, qui sont eux-mêmes tributaires du consentement des autorités espagnoles. Ce système renforcera la bande passante internationale par 400 Gb/s et sera extensible jusqu'à 10 Tb/s. Le projet MEDEX, portant sur le raccordement de notre réseau au système sous-marin international, reliant les États-Unis à l’Asie, à travers la méditerranée, est également en phase d’achèvement. Les études techniques et la fouille du fond marin sont finalisées, de même que les procédures administratives et financières qui sont elles aussi achevées. Ce système renforcera la bande passante internationale par 200 Gb/s et sera extensible jusqu'à 2,2 Tb/s.      
Algérie Télécom vient d'annoncer l'augmentation du débit minimum de l'Internet en Algérie à 2 Mbps avec une diminution du prix de 2.100 DA à 1.600 DA. La diminution du prix touchera-elle les autres offres 4, 8, 20 et 100 Mbps et au-delà notamment pour les entreprises ?
    Algérie Télécom, en sa qualité d'opérateur historique, est l'instrument de l'Etat pour servir le citoyen algérien, où qu'il soit. Pour ce faire, l'opérateur est chargé de déployer son réseau sur des milliers de kilomètres, d'étendre ses ramifications à des milliers de communes et de localités, d'augmenter sa bande passante pour satisfaire des millions de clients, de densifier son réseau pour raccorder des millions de ménages tout cela doit se faire sur les fonds propres qu'Algérie Télécom réalise par ses résultats annuels. Ceci est d'autant plus vrai aujourd'hui que notre pays fait face à une crise économique d'envergure, et où chaque entreprise économique, qu'elle soit publique ou privée, se doit de trouver les voies et moyens de contribuer à améliorer les revenus du Trésor public et réduire ses charges. Dans ce cadre, nous avons pris le pari de réduire les coûts d'accès à internet de nos concitoyens, sans affecter les équilibres financiers de l'entreprise. Notre démarche visait, dans un premier temps, à répondre à l'instruction du Président de la République, qui a exigé que chaque Algérien puisse accéder à un débit minimal nécessaire pour bénéficier des avantages de la société de l'information. Elle vise, dans un second temps, à répondre à ses instructions relatives à la préservation de l'intégrité des entreprises de l'Etat, leur rentabilité et leur capacité à s’autofinancer, et par là même, à continuer à assurer les missions pour lesquelles elles ont été créées. AT annonce aujourd'hui une réduction de 24% du prix de son offre de base, qui passe aujourd'hui de 2.100 à 1.600 DA pour un accès illimité à 2Mbs, que ce soit sur la base d'une connexion ADSL ou FTTX. L'offre à 1Mb/s est désormais supprimée de notre catalogue. Nous augmentons le débit de tous nos clients, abonnés à cette formule, dès aujourd’hui, et à titre gracieux. Ces concessions sont l'aboutissement d'un processus long et complexe qu'Algérie Télécom a emprunté pour arriver à optimiser ses charges et augmenter le rendement de ses investissements. De cette manière, les pertes qui seront enregistrées suite à la baisse du prix de la connexion pour un parc d'abonnés de plus de deux millions de clients, seront absorbées par les résultats bénéficiaires de l'entreprise, et même fructifiées pour élargir le parc d’abonnés à un public qui n'adhère pas encore à nos offres. Les débits supérieurs ne sont pas intégrés à notre engagement pour une offre de base accessible au public, sans marge bénéficiaire. Par contre, et conformément aux pratiques commerciales usitées, ils feront l'objet d'offres commerciales diversifiées, tout au long de l'année qui suit, en relation avec l'aboutissement de nos autres investissements, notamment ceux relatifs à l'entrée en service des systèmes sous-marins à fibre optique, aussi bien que le retour sur investissement attendu de la mise en service récente du nouveau backbone national. Ces offres commerciales seront étudiées avec des business model soigneusement conçus en fonction de l'intérêt de nos abonnés et de la rentabilité économique qui doit être garantie pour continuer à répondre à la mission qui nous est confiée.      
 L'offre Idoom Fibre a été lancée récemment. Est-ce que toutes les wilayas ont été touchées sachant que ce projet n'a concerné, dans une première phase, que 5 wilayas du pays ?
    L'ensemble des futurs projets de déploiement d'Algérie Télécom seront en fibre optique. Ainsi, au fur et à mesure que notre réseau se ramifie, nos abonnés profiteront des meilleures technologies, sur l’ensemble du territoire national. Le projet FTTH constitue l'une des priorités du programme tracé par Algérie Télécom. La concrétisation de ce projet enregistre un taux d'avancement considérable au niveau national tout en sachant que chaque nouvelle construction urbaine sera raccordée à la fibre optique suivant le programme de la ministre du MPTTN en collaboration avec le ministère de l'Habitat.    
 
Quel est le nombre actuel d'abonnés à la téléphonie fixe et l'internet (ADSL et 4G LTE) en Algérie ?
    Algérie Télécom est leader sur le marché algérien des télécommunications qui connait une forte croissance. Offrant une gamme complète de services de voix et de données aux clients résidentiels et professionnels, Algérie Télécom a réussi à fidéliser plus de 3 millions d’abonnés à la téléphonie, plus de 2 millions d’abonnés IDOOM internet et plus de 1 million d’abonnés à la 4G LTE.      
 Plusieurs wilayas algériennes, à l'instar d'Alger, veulent avoir leur smart city. Comment AT compte s'y associer et est-ce qu'il y a des demandes en ce sens de la part de villes algériennes ?
    Algérie Télécom, à travers son savoir-faire et ces métiers liés à l'internet, sera un acteur essentiel dans la mise en place des villes intelligentes en Algérie. Nous apportons à cet effet tout l'appui nécessaire pour satisfaire les demandes des wilayas dans ce sens. Algérie Télécom a déjà déployé l'infrastructure de base essentielle au développement des smart city à savoir un réseau fibre au milieu urbain et rural, AT a déployé plus de 140.000 km de fibre sur tout le territoire national.      
AT souffre du vol de câbles en cuivre. Quelles sont les pertes financières engendrées pour l'entreprise?
    A vrai dire, le pays souffre de cette pratique regrettable du vol des câbles de cuivre. L'ensemble des entités utilisant ce type de matériaux subissent des pertes qui sont de moins en moins récurrentes au niveau d’AT, grâce au recours systématique au raccordement en fibre optique. Question : La bande passante est sous-exploitée en Algérie, ce qui pousse la majorité des entreprises à héberger leurs sites dans des serveurs à l'étranger.  
Que fait AT pour remédier à cet état de fait ?
  L’exploitation de la bande passante est plus une question de disponibilité du contenu et des services à valeur ajoutée, qu’une question d’hébergement en local. Toutefois, Algérie Télécom met aujourd’hui à la disposition de ses clients un service d’hébergement à des prix hautement concurrentiels, garantissant la disponibilité et l’accessibilité aux normes internationales. Je vous invite, par exemple, à observer l’accessibilité de la plateforme du département de l’Éducation nationale, qui fournit à nos jeunes bacheliers annuellement l’accès à leurs résultats, et à nos jeunes candidats au recrutement, l’accès au dépôt de dossier en ligne. Ces services sont aujourd’hui fournis, et ce après la modernisation de nos infrastructures et la formation de notre personnel, avec un professionnalisme avéré.      
 Quelles sont les priorités, actuelles, d'Algérie Télécom ?
    Incarnant le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et en application des instructions de la ministre du secteur, Houda-Imane Faraoun, sans doute, le principal objectif étant de fournir des services de qualité à nos clients et de raccorder tous les foyers algériens aux services de téléphonie fixe et internet à l’horizon 2021, dans le cadre du projet FTTx, tout en garantissant des débits qui peuvent atteindre les 100 Mbps, et de donner une grande importance au désenclavement des zones reculées du pays et au développement du secteur des TIC en Algérie. La priorité absolue d'AT à présent est d'améliorer le management de l'entreprise pour répondre aux besoins et aux préoccupations de notre clientèle, et de tenir notre engagement envers les pouvoirs publics, pour accomplir les objectifs de développement sociétal, avec surtout l'amélioration et la modernisation de la qualité de service et la prestation commerciale. Et pour ce faire, nous avons engagé un diagnostic approfondi sur tous les niveaux : administratif financier et opérationnel, suivi par des mesures correctives telles que la mise en œuvre d'une organisation fluide, légère, basée sur la réactivité et l’efficacité du traitement des dossiers.      
Quelles sont les nouveautés d’Algérie Telecom ?
    La noble mission que nous veillons à mettre en œuvre est d’être au service de notre clientèle, à travers la satisfaction de leurs préoccupations par la mise en place plusieurs offres et services, dont la digitalisation de nos services, la baisse des tarifs d’internet, l’augmentation du débit à 2 Mégabits/s minimum, le rechargement du compte ADSL à partir des opérateurs mobiles, le lancement d'Idoom fibre moohtarif pour les professionnels, Idoom 4G LTE, le rechargement de secours ainsi que la demande via le web d’une ligne téléphonique. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *