Emploi : ces Algériens qui veulent s’expatrier au Canada et aux Emirats arabes unis

  Plus de 80 % des Algériens souhaitent s’expatrier pour un emploi. C’est ce qui ressort de l’étude menée par le cabinet américain Boston consulting group, reprise par le site d’emploi en ligne Emploitic. Selon l’étude menée par BCG en collaboration avec The Network , le réseau mondial qui regroupe les plus grands sites de recrutement, dont Emploitic, 84% des algériens sont prêts à s’expatrier pour un emploi. Parmi les candidats algériens déclarés à l’expatriation, 84% sont des jeunes de moins de 30 ans. Ils sont 86 % dans la communauté des universitaires (Licence, Master doctorat ou équivalent,) à avoir répondu favorablement à la question du départ à l’étranger. L’étude établit également un classement des destinations favorites des Algériens qui souhaitent s’expatrier. Il est naturel de voir le Canada, qui encourage actuellement, une immigration francophone trôner en tête de ce classement. Mais nos compatriotes affectionnent d’autres destinations comme la France et l’Allemagne. Viennent ensuite les Emirats arabes unis, le Royaume Uni, la Belgique. Trois autres destinations sont citées : le Qatar, la Suisse et l’Espagne.
Les Tunisiens aiment travailler en Algérie   Cette mobilité n’est pas à sens unique, vu que de nombreux travailleurs étrangers se disent attirés par la destination Algérie. Selon l’enquête  menée sur 366 000 personnes dans 197 pays l’Algérie fait un bond de la 114e place en 2014 à la 83e  en 2018 parmi 197 pays en termes d’attractivité pour les travailleurs expatriés. Les Tunisiens viennent en tête des nationalités qui souhaitent venir travailler en Algérie. D’autres pays comme le Benin, la France, l’Arabie saoudite ou encore la Norvège font partie de la liste des pays dont les travailleurs souhaitent tenter une expérience professionnelle en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *