Diversification économique : appel aux chefs d’entreprises « nationalistes et intègres »

  Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé jeudi après sa prestation de serment, qu'il œuvrerait à réaliser tous les engagements qu'il avait pris devant le peuple algérien, réitérant son attachement à la redynamisation et au renforcement de l'économie nationale. Le Président de la République a ainsi estimé que le développement économique à même de sortir le pays de la dépendance aux marchés extérieur pour son approvisionnement et à la rente pétrolière s’appuiera sur plusieurs axes comme le développement de l’agriculture pour assurer la sécurité alimentaire, la réalisation d’infrastructures, la promotion de l’investissement productif et la diversification industrielle. Il a dans ce sens adressé un appel aux hommes d’affaires et aux chefs d’entreprises nationalistes et intègres afin de prendre part à cette œuvre de redynamisation de l’économie. Le président de la République a ainsi indiqué que les entreprises publiques et privées qui prendront part à l’effort d’investissement bénéficieront du soutien de l’Etat. M.Tebboune a mis l'accent sur l'impérative réforme du système fiscal à même de réaliser le décollage économique. "Nous procéderons à une réforme profonde du système fiscal afin de mettre fin à l’injustice et aux abus en matière fiscale (…) et veillerons à l'établissement d'incitations fiscales à même de garantir la relance de l'économie nationale, notamment du tissu des start-up et des petites et moyennes entreprises (PME)", a-t-il soutenu. "Nous œuvrerons à l'allègement des charges fiscales des entreprises publiques et privées, à travers la mise en place de mécanismes spécifiques pour atteindre cet objectif et veillerons également au renforcement de l'économie de savoir créatrice de richesses et de postes d'emploi". Le président de la République a estimé nécessaire d'établir un lien entre l'université et le monde de l'économie pour une exploitation optimale et efficiente de la Recherche scientifique dans le développement économique, soulignant l'attachement de l'Etat au renforcement du secteur de l'énergie et au développement de ses investissements, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. "Nous nous emploierons à l'encouragement du secteur de l'énergie notamment les énergies renouvelables et propres (...), comme il est impératif de renforcer notre présence énergétique dans les continents asiatique et européen, outre le confortement de nos exportations énergétiques en particulier en énergies renouvelables", a encore souligné M. Tebboune. Le Président de la République s’est engagé à revoir la politique en matière d’importation afin de favoriser la production nationale et préserver les réserves de change. Il a insisté sur le fait de revoir le rôle des collectivités locales, de promouvoir l’agriculture pour garantir la sécurité alimentaire et de redynamiser le secteur du tourisme en encourageant les offices de tourisme, en ouvrant des lignes aériennes compétitives et en facilitant l’obtention de visas pour les touristes. Il a également insisté sur la nécessaire gestion des ressources et des dépenses de l’Etat avec scélérité.
Un discours en direction du front social  
Le Président de la République a également consacré une part importante de son discours au volet social. Il a ainsi affirmé que l'Etat œuvrerait sans relâche à la promotion de la qualité de vie du citoyen et à soutenir son pouvoir d'achat notamment la classe moyenne et les catégories précaires. Il a évoqué, à ce propos, "l'annulation de l'imposition des catégories à faible revenu", qui constitue l'un des 54 engagements pris devant le peuple algérien et qu'il a promis de réaliser lors de son mandat présidentiel. Il s’est également engagé à prendre en charge les besoins des retraités de l’ANP. Evoquant le secteur de l'Habitat, le Président Tebboune a réitéré l'attachement de l'Etat à mettre fin à la crise du logement, affirmant que "nous n'accepterons jamais que l'Algérien continue à vivre dans des bidonvilles ou dans des habitations précaires". Concernant le secteur de la santé il s’est engagé à augmenter les ressources allouées au secteur. Il a évoqué la réalisation de nouveaux CHU et le dépistage gratuit et précoce des maladies de vieillesse, ainsi qu’au sein des écoles. Le président de la République s’est engagé à prendre en charge les préoccupations au sein du secteur de l’éducation. Il a promis d’assoir le principe d’indépendance de l’Université, ainsi que l’unification de la langue d’apprentissage du primaire à l’université. Enfin, Abdelmadjid Tebboune s’est engagé à soutenir le sport d’élite, et à émuler une véritable industrie cinématographique, ainsi que de prendre en charge les préoccupations des artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *