DES FINANCEMENTS DE LA BAfD POUR DES PROJETS EN ALGÉRIE

    Le débat sur la pertinence du recours à l’endettement extérieur de revenir aux devants de la scène. Bien que le gouvernement ait décidé de recourir à l’endettement interne en lançant l’emprunt obligataire national, ou l’emprunt pour la croissance économique, cela n’écarte pas pour autant le recours à l’endettement extérieur. Dans ce sens, les pouvoirs publics semblent opter pour les bailleurs de fonds multilatéraux, présentant des conditions de financement plus avantageux. Il est ainsi question de financements de la Banque africaine de développement qui devront bénéficier à des secteurs qui ont été identifiés lors de la visite, à Alger, du président de la BAfD, Akinwumi ADESINA. Il s’agit entre autres de l’énergie; de l’industrialisation et la diversification de l’économie et de la transformation de l’agriculture avec l’amélioration des chaines de valeurs. Un recours de Sonatrach et Sonelgaz n’est, dans ce sens, pas écarté. Des Opérateurs privés seraient également sur les starting-blocs pour bénéficier de ce genre de financements pour leurs projets d’investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *