Décès d’Hervé Bourges journaliste français et militant pour l’indépendance de l’Algérie

Hervé Bourges, grande figure de l'audiovisuel français et militant pour l'indépendance de Algérie, est décédé dimanche à l'âge de 86 ans, ont annoncé ses proches.

Il est décédé dans un hôpital parisien, entouré de son épouse et de proches, a notamment indiqué Olivier Zegna-Rata, qui fut son directeur de cabinet au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Né le 2 mai 1933 à Rennes (Ille-et-Vilaine, nord-ouest), il fut diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ) en 1955. Sa vie fut ensuite un long parcours entre médias, politique et même diplomatie, un temps ambassadeur de France auprès de l'Unesco.

Journaliste, patron successif de plusieurs médias français, notamment audiovisuels, Hervé Bourges avait été à la tête du Conseil supérieur de l'audiovisuel français (CSA) de 1995 à 2001.

Outre ses rôles éminents dans les médias, Hervé Bourges fut aussi un militant anti-colonialiste du temps de la guerre de libération nationale d'Algérie et un amoureux de l'Afrique.

Après l'indépendance de l'Algérie, il occupe plusieurs fonctions et opte pour la nationalité algérienne.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et documentaires sur l'audiovisuel, l'Algérie et l'Afrique.

Il a déclaré dans un entretien à un média français avoir "tout appris par l'Algérie et par l'Afrique" qui lui "ont ouvert de vastes horizons". APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *