Décès des moudjahids Tayeb Ferhat H’mida et Belhocine Mohamed Arezki

Publié Le : Lundi, 24 Février 2020 17:28 Lu : 2 fois Imprimer Evoyer Partagez Décès du moudjahid et sénateur Tayeb Ferhat H'mida à l'âge de 101 ans ALGER- Le membre du Conseil de la nation (tiers présidentiel), le moudjahid Tayeb Ferhat H'mida est décédé à l'âge de 101 ans, a-t-on appris auprès de la chambre haute du parlement. Né en 1919 à El Oued, le défunt détenait une licence en droit. Membre de l'Organisation civile du Front de libération nationale (OCFLN) de 1955 à 1962, le défunt occupa ensuite le poste d'ambassadeur de l'Algérie au Maroc (1964-1969), membre au Conseil national de transition (1994-1997), avant d'être désigné en 2007 membre au Conseil de la nation (tiers présidentiel). En cette douloureuse circonstance, le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, a présenté en son nom et au nom des membres du Conseil les condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à ses amis, à ses proches et à ses compagnons d'armes. "Nous avons appris avec une profonde affliction la nouvelle du décès du collègue et moudjahid Tayeb Ferhat H'mida et les mots ne sauraient décrire toute notre peine et notre douleur en cette pénible épreuve", a écrit M. Goudjil dans son message de condoléances, rappelant les hauts faits du défunt et exprimant toute sa sympathie et compassion à sa famille qui a perdu en lui "un mari et un père modèle". "En cette douloureuse circonstance... celle de la disparition du frère Ferhat H'mida, nous ne pouvons que nous résigner devant la volonté divine, priant Dieu Tout Puissant d'accorder au défunt sa Sainte miséricorde, de l'accueillir en Son vaste paradis et de le gratifier pour son dévouement au service du pays, en tant que moudjahid, ambassadeur et parlementaire", a-t-il ajouté. "Priant Allah, Tout-Puissant, de nous accorder à tous la force et la patience de surpasser cette dure épreuve, j'adresse en mon nom personnel et au nom des membres du Conseil de la nation mes sincères condoléances à la famille, amis et proches du regretté, ainsi qu'à ses compagnons d'armes et tous ceux qui l'ont connu ou côtoyé, en leur exprimant toute ma compassion et sympathie, implorant le Tout- Puissant de leur prêter patience et réconfort", a conclu M. Goudjil.
Décès du moudjahid Belhocine Mohamed Arezki
Le moudjahid Belhocine Mohamed Arezki est décédé lundi à l'âge de 93 ans, laissant derrière lui un parcours militant jalonné de sacrifices et de positions nobles, a-t-on appris auprès du ministère des Moudjahidine. Né le 14 janvier 1927 dans la wilaya de Tizi Ouzou, Belhocine Mohamed Arezki avait adhéré aux rangs de l'organisation civile du Front de libération nationale (FLN). Imprégné des valeurs et principes de patriotisme, il avait ouvert son domicile à Boukhalfa dans la même wilaya, aux éléments de l'armée de libération nationale (ALN). Connu pour sa compétence et sa loyauté, le défunt était chargé de l'acheminement des fonds et des dons collectés au profit de la guerre de libération nationale, jusqu'à son arrestation par les autorités coloniales françaises. Emprisonné de 1957 à 1958, il poursuivra, à sa sortie de prison, son parcours militant jusqu'à l'indépendance. En cette douloureuse épreuve, le ministre des Moudjahidine et des ayants-droit, Tayeb Zitouni a présenté, à la famille et aux compagnons d'armes du défunt, ses "condoléances les plus attristées et ses profonds sentiments de compassion". APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *