Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Contrôle de la qualité : le laboratoire national d’essais victime des contraintes réglementaires

La mise en service du Laboratoire national  d’essais (LNE), prévue initialement pour 2015 mais reportée à maintes  reprises, peine à voir le jour faute de financements nécessaires à l’acquisition des équipements,  a indiqué son directeur général, M. El Yazid  Benmezaï dans un entretien à l’APS. Même si ce laboratoire a bénéficié d’une enveloppe destinée à son budget  de fonctionnement, les montants d'acquisition d'articles et équipements  permettant de lancer les principaux services techniques nécessaires pour  son démarrage restent toujours "bloqués", précise M. Benmezaï. Selon lui, le budget nécessaire à ces acquisitions était initialement  disponible mais a été bloqué du fait qu’il n’avait pas été consommé en 2016  conformément aux dispositions du Code des marchés publics. Le blocage de ces montants est dû au retard mis dans la sélection des  soumissionnaires suite aux appels d’offres lancés pour cette opération. En effet, deux appels d’offres successifs portant sur l’acquisition de ces  équipements, publiés en 2016, avaient été déclarés infructueux, fait savoir  le même responsable qui relève que conformément à la réglementation en  vigueur, ces deux opérations ont été suivies par une autre consultation  laquelle a permis, finalement, de retenir des offres pour 3 lots sur les 5  prévus dans le cahier des charges, sachant que l'avis d’attribution  provisoire pour ces 3 lots a été publié dans la presse nationale fin 2016. Les contrats devaient être signés après l’écoulement du délai  réglementaire de l’avis d’attribution, mais les montants nécessaires pour  la conclusion des contrats, estimés à quelque 450 millions de DA, n'ont pas  encore été débloqués, souligne-t-il. L'acquisition de ces 3 lots, comportant globalement 101 articles et  équipements, devrait permettre au LNE de lancer les principaux services  techniques nécessaires pour son démarrage.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *