Contentieux avec Medex : Sonatrach obtient gain de cause

Le groupe Sonatrach accompagné par une équipe d'avocats du cabinet Quinn Emanuel, Urquhart et Sullivan, basé à Paris, vient de remporter une victoire dans un arbitrage international contre la société Medex petroleum North Africa (Medex).  Le contentieux concerne des contrats de recherche et d'exploitation des hydrocarbures sur les périmètres Bourarhat Nord et Erg Issaouane, selon le communique du géant pétrolier algérien. C’est  " à cause des défaillances de Medex dans l'exécution de ses obligations au titre de ces contrats" que  le groupe pétrolier Sonatrach avait introduit, en 2015, une procédure d'arbitrage devant un tribunal arbitral, en application du Règlement d'arbitrage de la Commission des Nations Unies pour le droit international commercial (CNUDCI), pour réclamer la résiliation des contrats avec Medex. Ce dernier tribunal arbitral a rendu sa sentence, lundi  "donnant raison au groupe national (Sonatrach) et a prononcé la résiliation des contrats sur les périmètres Bourarhat Nord et Erg Issaouane, conclus avec la société Medex et aux torts exclusifs de cette dernière, à compter de la date de la sentence", précise le communiqué du géant pétrolier algérien. De ce fait, "Sonatrach reprendra incessamment la conduite et l'exécution des opérations pétrolières sur ces deux périmètres, qui produiront un volume prouvé d'huile de 15.500 barils/jour, de 3,7 millions st m3/jour de gaz de vente, de 8.680 barils/jour de condensat et de 500 tonnes/jour de GPL", ajoute le même communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *