Conférence du Groupe Sonatrach : signature d’un pacte de stabilité et de développement

Un "pacte de stabilité et de développement" a été signé entre le Groupe Sonatrach et la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC), sous le patronage de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), lors d’une conférence nationale organisée dimanche dans la zone de Haoud El-Hamra, dans la daïra de Hassi-Messaoud (80 km au Sud-est d’Ouargla). Paraphé par le Président directeur général (P-dg) du Groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et le Secrétaire Général de la FNTPGC, Hamou Touahria, ainsi que par le secrétaire général, de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, cet accord vise essentiellement à "assurer un climat favorable pour un développement social et économique". "Nous sommes dans la même organisation, il n’y a pas de partenariat, il n'y a qu’une seule équipe et nous avons toujours travaillé en harmonie avec le syndicat avec qui nous sommes très proches", a indiqué le Pd-g du Groupe Sonatrach, en marge de cette cérémonie. Il a également mis l’accent sur la nécessité d’impliquer le travailleur dans la gestion et le développement de l’entreprise, ajoutant qu'il était impératif de prendre en charge le travailleur notamment sur les volets santé et formation. "Nous travaillons pour le même groupe et nous devons réussir ensemble pour notre pays qui recèle des potentialités humaines et naturelles énormes", a-t-il dit. Pour sa part, le secrétaire général de la FNTPGC a mis en relief l’importance du pacte en matière de l’amélioration de la prise en charge sociale des travailleurs, en insistant sur la génération du système "tiers payant" qui s’occupe de la prise en charge d’une partie des frais engagés pour des soins médicaux au niveau de différentes structures de santé privées, conventionnées et implantées à travers le territoire national. Le secrétaire générale de l’UGTA a, de son côté, affirmé que "cette rencontre historique" qui s’est soldée par la signature de cet accord "parfait", intervient en application des recommandations de la dernière tripartite. M. Sidi Saïd a insisté également sur deux éléments fondamentaux pour réussir, à savoir l’excellence et l’innovation, précisant "qu’il faut avoir une base solide et travailler en équipe pour gagner, pour ramener des victoires et pour s’intégrer dans cette mondialisation, comme gagnant et conquérant". Dans le même sillage, il a annoncé qu’un pacte similaire pour la stabilité et le développement sera signé en 2019, par le Forum des chefs d’entreprises (FCE) et le groupe ETRHB. S’étalant sur deux jours (3-4 novembre), cette conférence syndicale du Groupe Sonatrach sous l’égide de la FNTPGC, tenue à la direction régionale de Sonatrach à Haoud El-Hamra, à pour objectif de présenter et adopter le projet de pacte de stabilité et de développement, selon les organisateurs. La conférence s'est soldée par l'adoption du pacte de stabilité et de développement comme instrument attachant les relations entre les partenaires des entreprises du Groupe Sonatrach. La rencontre s’est déroulée en présence des syndicaux, cadres, responsables du Groupe Sonatrach, d'un représentant du ministère de l’industrie et des mines, du président du FCE Ali Haddad et des autorités locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *