Change parallèle : une filière algéro-française démantelée à Marseille

  La crise économique et le manque de visibilité des politiques publiques ne font qu’alimenter les craintes quant aux perspectives économiques et financières du pays. Situation qui pousse certains à investir dans des valeurs refuges  facile à déplacer et à emporter comme la devise qui capte l’essentiel des fonds à cacher ou à blanchir au détriment de l’immobilier. Le recours du gouvernement à la planche à billets n’a fait qu’alimenter ces craintes et par ricochet multiplier les transactions sur le marché informel de la devise où 1 euro s’échange aujourd’hui plus de 200 dinars. Le marché parallèle de la devise prend une telle dimension qu’il outre-passe les frontières du pays grâce à des filières organisées entre les deux rives de la Méditerranée. Selon le quotidien français le Monde, une filière algéro-française de trafic de devises et de blanchiment d’argent vient d’être démantelée à Marseille.  Selon la même source il s’agirait  d’« un réseau financier occulte, autonome et détaché des trafiquants de drogue, fonctionnant comme une chambre de compensation. Un véritable système de change parallèle  basé sur le fait que le dinar algérien n’est ni convertible ni exportable ». Le système était simple une sorte d’agent de change parallèle remettait « de fortes sommes en euros à des Algériens qu’on lui adressait, ces « clients » étant demandeurs d’une grande quantité de monnaie européenne. Simultanément, ces derniers décaissaient dans leur pays des dinars que l’homologue algérien  (de cet agent de change » utilisait pour régler des fournisseurs de stupéfiants. Ou pour les remettre à des Marseillais soucieux de blanchir en Algérie les bénéfices des trafics par l’intermédiaire d’investissements ou d’achats immobiliers ». Le Monde précise que l’enquête menée par la brigade de police judicaire de Marseille a permis la saisie de plus de 1,1 million d’euros.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *