Chakib Khelil s’attaque à la presse

Chakib Khelil ruse en guise de réponse à sa convocation par la Justice algérienne. L’ex-ministre de l’Energie et ancien PDG de Sonatrach annonce sur sa page Facebook avoir  « appris avec ravissement l’annonce de l’ouverture d’enquêtes judiciaires où (son) nom est apparu ». Chakib Khelil  use de la langue arabe comme pour flirter avec les medias arabophones qu’il  tente de séduire et de préserver dans ses attaques contre la presse francophone. L’ex-ministre facebooker qualifie de « clairons à la solde des ennemis de l’Algérie et adeptes de l’ancien colonisateur » ses « détracteurs ». Jouant sur la division, en ressortant l’argument fallacieux de « francophilie » et celui du patriotisme, il tentera de surfer sur la vague du hirak qu’il annonce soutenir en poussant l’arrogance jusqu’à afficher « son engagement total et le soutien des voix appelant à l’ouverture des dossiers de corruption » et invoquer la "présomption d'innocence". Cependant, Chakib Khelil ne dit pas s'il compte se présenter à la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *