Bensalah boycotte ses consultations

Bensalah  sèche la réunion du 22 avril qu’il a tenu à organiser. Cette absence, injustifiée, est une ultime insulte aux personnes et partis qui avaient répondu présents à l’appel du chef de l’Etat contesté pour les consultations pour la préparation des élections présidentielles, tournant le dos au hirak. Pour une fois, le vieil adage qui veut que « les absents ont toujours tort », ne trouve pas sa logique et donne même raison à ceux qui se sont abstenus de prendre part à cette kermesse.  Bensalah aurai-il oublié ce rendez-vous ou aurait-il été contraint de le boycotter ? Il n’empêche que l’assistance clairsemée qui a squatté les salons feutrés du centre international des conférences, à Club des pins, Alger, s’est vue à peine accueillie par le secrétaire général de la présidence de la République, Hebba El Okbi. Les convives qui voulaient voir Bensalah, n’ont eu droit qu’à El Okbi, comme cette chanson de Brel où il chantait « Vezoul ».  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *