Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Bedoui maintient la langue de bois

Le nouveau premier ministre Nourredine Bedoui, dans sa première sortie médiatique, baragouine, hésite et fuit les grandes questions posées par les journalistes qui étaient présents à la conférence de ce jeudi matin. Aux questions des uns et des autres Bedoui recoure à la langue de bois. A la question de savoir sur quelle base légale s’appuie le report des élections présidentielles, Bedoui estime que « rien ne peut surpasser la volonté du peuple à laquelle le Président a répondu très vite ». Le conférencier semble omettre que le peuple exige le « Départ immédiat » du système et à sa tête Bouteflika. Laamamra réfute de la formation d’un gouvernement d’union nationale et de la dissolution du Parlement et du Conseil constitutionnel avançant l'argument  de la nécessaire continuité de l'État et de ses institutions. Peu convaincants, les conférenciers souffrent face à de simples questions et peinent à donner des explications techniques. C’est à peine une opération de séduction à laquelle s’adonnent les deux ministres, qui semblent dire « venez d’abord, on verra ensuite ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *