AGB Bank: Bancarisation dites-vous ?

Ouvrir un compte chez AGB Bank équivaut à demander la lune. Et pour cause, une entreprise algérienne qui s'est rapprochée de l'agence de AGB sise à Belouizded, à Alger s'est vu exiger des documents n'existants pas sur le dossier d'ouverture d'un compte affiché sur le site de cette banque (PDF-Dossier_Ouverture_Compte.html). En plus du dossier habituel, il est exigé les trois derniers bilans, des allées et venues pour compléter à chaque reprise un dossier auquel il manque un document supplémentaire, et non prévu au départ, ainsi, qu'une attente pour une  réponse qui peut prendre plusieurs jours. Il semble même que cette banque privée étrangère applique une politique assise sur des critères non exigibles par la Banque centrale pour décider de l'éligibilité ou non d'une entreprise à l'ouverture d'un compte bancaire. Pire encore, à toute réclamation les préposés au guichet d'AGB se contentent  de réponses familières et grossières, le client risque alors de s'entrendre dire "Rouh techki" (va te plaindre) en guise d'argument commercial. Une attitude bien étrange de la part d'une institution financière, dans un contexte où le gouvrnement tente de promouvoir la bancarisation à grande échelle, la modernisation du secteur financier, afin de lutter contre l'informel, et non sans rappeler les pires travers de la grande époque des monopoles publics.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *