Baisse « sensible » des prix du ciment

  Le prix du sac de ciment est passé actuellement à 500 et 700 DA contre une moyenne de 1.000 DA auparavant, suite aux mesures de lutte contre la spéculation prises récemment par le ministre de l’Industrie et des Mines, Mahdjoub Bedda, indique un communiqué de ce ministère relayé par l’APS. "Depuis quelques jours, les prix du ciment ont sensiblement baissé au niveau des différents points de vente à travers le territoire national, et ce, grâce aux récentes mesures prises par le ministre de l’Industrie et des  Mines, Mahdjoub Bedda, à travers notamment la mise à la retraite de quelques responsables de groupes publics. Ce qui a commencé à régler quelques problèmes liés notamment à la spéculation", précise la même source. Ces changements "ont réduit sensiblement la spéculation qui régnait sur la marché", souligne le ministère qui avance que cette tendance baissière sera maintenue après les conclusions des travaux du groupe de travail installé par M. Bedda à cet effet. Ce groupe de travail "aura à définir avec exactitude les problèmes de cette filière" et permettra de mettre en place une nouvelle dynamique pour  le Groupe Industriel des Ciments d’Algérie (GICA), avance le communiqué. Le groupe GICA, sous l’égide du ministère de l’Industrie et des Mines, a décidé de mettre en place une charte des clients qui régira la relation entre les entreprises de ciment et leurs partenaires, et ce, dans le but de "lutter efficacement contre la spéculation et d’améliorer  l’approvisionnement en ciment des entreprises de réalisation et des distributeurs agréés", note la même source. Cette nouvelle stratégie de contrer la spéculation a été annoncée lors de la journée Portes ouvertes, organisée mardi dernier par le groupe GICA à Chlef, rappelle le ministère qui précise que la cimenterie de Chlef a connu des dysfonctionnements dans la distribution de ce matériau ayant privé les entreprises locales de leurs quotas de ciment depuis décembre 2016. En fait, depuis 2016, poursuit le ministère, l’Entreprise de cimenterie et dérives de Chlef (ECDE-Chlef) "a connu des dysfonctionnements dénoncés à maintes reprises par la chambre de commerce et d’industrie de Chlef. Ce qui avait conduit au limogeage du P-dg de l’ECDE de Chlef par le ministre de  l’Industrie et des Mines en juin 2017". L’organisation de cette journée sous l’égide du ministère à Chlef "se veut être une occasion de réaffirmer la volonté des pouvoirs publics de mettre un terme à la spéculation qui touche cette filière" et réaffirmer la volonté du Groupe GICA de nouer des relations commerciales basées sur la confiance dans le respect de la transparence, note encore le communiqué.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *