Baisse de la production de l’OPEP

La production cumulée des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole a décliné au mois de février dernier. Selon les données compilées par l’agence de presse britannique, Reuters, les sorties Opep sont passées de 32,65 millions de barils/ jour en janvier à 32,37 millions de barils /jour en février. Une baisse qui peut être un signe encourageant dans le sens d’une stabilisation du marché et ce, au lendemain de l’accord entre l’Arabie saoudite, la Russie, le Venezuela et le Qatar, pour le gel des niveaux de production. Il faut savoir, cependant, que cette baisse de la production est loin d’être volontaire. Celle-ci est le résultat d’une chute des sorties de pétrole au sein de l’un des plus gros producteurs de l’Opep, l’Irak, en raison de l’arrêt des flux à partir de la région pétrolifère du Kurdistan.

La suspension des flux entre le site Shell de Forcados, au Nigeria vers les terminaux d’exportation, ainsi que l’arrêt pour maintenance du site de Murban, au Emirats arabes unis, ont également pesé sur les sorties Opep. A contrario, l’Iran a augmenté sa production de 200 000 barils/jour depuis décembre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *