Au nom de la dignité

Je suis triste, je suis profondément touché, je suis ému, j'ai les larmes aux yeux. L'image qu'on a voulu donner d'Ahmed Ouyahia au cimetière pour dire Adieu à son frère Laifa, les menottes en main n'est pas humaine, n'est pas Algérienne, n'est pas celle d'un peuple musulman. Elle reflète toute la haine que l'on peut ressentir entre nous. Nous n'avons pas le droit d'humilier un être humain, fut-il Ouyahia. Il reste un homme qui a eu à endosser des responsabilités au nom de ce pays. S'il est fautif qu'on le juge, le condamne s'il est reconnu coupable. Cela pourrait arriver à tout un chacun. ERRAHMA... Soyons clements à l'image de Dieu. LE VIEIL HOMME QU'IL EST DEVENU SUBITEMENT VIT UN DRAME . Ne méprisons pas les autres, ne les réduisons pas, ne les ridiculisons pas, traitons nos pires ennemis avec élégance. Traitons les dignement. Ahmed Ouyahia n'est pas notre ennemi, c'est l'un de nous, un Algérien qui a failli ! SOYONS DIGNES, SOYONS JUSTE HUMAINS. Faisons découvrir cette nouvelle Algérie, faisons la aimer par tous ses enfants, faisons leur découvrir la grandeur du peuple de cette Algérie !  
لحظة حضور أحمد أويحيى جنازة شقيقه في مقبرة قاريدي بالقبة

لحظة حضور أحمد أويحيى جنازة شقيقه في مقبرة قاريدي بالقبة

Publiée par Journal el Bilad sur Lundi 22 juin 2020

Une pensée sur “Au nom de la dignité

  • 22 juin 2020 à 21 h 30 min
    Permalink

    Amina Bouraoui à été condamné entre autre pour offense à l’Islam, c’est à dire pour ses opinions religieuses. De quoi rappeler l’inquisition en Europe au moyen age ou encore des régimes tel que le régime saoudien ou celui de leurs voisins ayatollah et vous trouvez le moyen de venir nous parler de peuple musulman et de morale musulmane.
    Les germes de l’islamisme sont enseignés dans les facs de droit algériennes comme dans la plupart des cursus arabisé. Les islamistes ont gagné cette bataille. Et Teboune ( le fils d’imam) veut l’inscrire dans sa constitution comme une « constante » . Pour rappel l’Algérie a été païenne puis Chrétienne et juive puis musulmane.
    Quant à Ouyahia on ne peut que compatir à sa peine mais combien de prisonniers ont été libérés pour assister à l’enterrement d’un proche?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *