Assurances agricoles : La CNMA accompagne la joint-venture algéro-américaine Lacheb-AAIG

  La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) et le groupe privé Lacheb ont signé, jeudi, une convention d’assurance. Une convention qui entre, selon les propos de M.  Cherif Benhabiles, Directeur général de la CNMA dans le cadre du positionnement de la Caisse avec les grands investissements dans les filières agricoles stratégiques. Il a, dans ce sens, précisé que les assurances multirisques agricoles sont un outil qui permet de sécuriser les investissements dans le domaine de l’agriculture. Outil d’autant plus important dans un contexte où les risques agricoles se multiplient, explique-t-il. Aussi, a-t-il tenu à préciser que le CNMA se considère comme bien plus qu’un assureur, mais comme un acteur, à part entière, du secteur de l’agriculture. «  Nous ne sommes pas de simples vendeurs d’assurances. Contrairement à d’autres assureurs, nous investissons dans l’accompagnement des agriculteurs et des éleveurs, nous investissons dans la formation et le transfert de savoir-faire, a-t-il expliqué en marge de la cérémonie de signature de la dite-convention.  C’est ainsi que M. Benhabiles a annoncé la réalisation d’un centre de formation de grande envergure à El Bayadh. Il a également  indiqué que la CNMA a  créé un centre de formation dans la wilaya de Khenchela qui permet d’apporter tout l’accompagnement et l’expertise nécessaires aux agriculteurs, ainsi que les services dont ils ont besoin, à l’image d’une clinique vétérinaire fournissant soins et analyses gratuites aux éleveurs. Les premières récoltes attendues pour mai De leurs côté les représentants du groupe Lacheb ont saisi l’occasion afin de présenter les grandes lignes de leurs programmes d’investissement. L’opportunité a été, d’ailleurs, mise à profit pour annoncer les premières récoltes attendues dans le cadre des investissements développés en partenariat avec le groupement américain AAIG pour mai. Une annonce qui pourrait mettre fin à toute la polémique autour de ce partenariat. Ainsi, M. Abdelhamid Bouaroudj  qui s’exprimait au nom du groupe Lacheb a expliqué que le plan d’investissement devrait être réalisé en 7 phases, la première ayant démarré en septembre 2016. Celle-ci  a accès sur la mise en valeur de 1.440 hectares grâce à l’irrigation par pivots  et qui axe sur des cultures bisannuelles pour la production de pomme de terre, de maïs et de luzerne.  Il expliquera aussi que les besoins en irrigations seront couverts par les ressources du barrage de Brizina, ainsi que par les eaux souterraines, grâce à un forage sur plus de 500 mètres de profondeurs. Il indique que les premières récoltes sont attendues pour mai, tout en insistant qu’il ne s’agit là que de la première phase du projet. Rappelons dans ce sens que ce projet d’investissement qui s’étend sur 20.000 hectares prévoit entre autres la création d’une ferme-pilote d’élevage de près de 20.000 vaches laitière pour la production de 245 millions de litres de lait par an.  Elle prévoit également 10.000 tonnes de viande rouge et 100.000 tonnes d’aliments de bétail  en plus de 36.300 tonnes de pomme de terre, dont une récolte de semences, sans oublier la production céréalière. Les activités du groupe Lacheb ne se limitent pas à ce partenariat. M. Bouarroudj a précisé que celui-ci compte 16 entreprises dont les activités s’étendent sur 6 wilayas, avec plus de 90.000 m3 de capacités de stockage en froid, et une filière spécialisée dans le transport de produits agricoles en froid.  Il évoque aussi les investissements de l’entreprise pour la production de plants pour l’arboriculture fruitière que ce soit pour les agrumes, les grenades, les pommes, le raisin, le Kaki et même le Kiwi, l’objectif étant d’être totalement autosuffisants en termes d’arboriculture fruitière pour tout type de production pouvant s’adapter au climat algérien. Dans l’aval, il évoque les investissements dans les emballages et les conditionnements destinés aux produits agricoles, ainsi que dans la commercialisation.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *