Amine Mazouzi. P-DG de Sonatrach : « l’exploitation des gaz de schistes n’est pas à l’ordre du jour »

  L’exploitation du gaz et du pétrole de schistes, ne sera pas pour demain. Le P-DG de la Compagnie nationale des hydrocarbures, M. Amine Mazouzi a estimé dans un entretien qu’il a accordé au cabinet de consulting britannique Oxford Business Groupe que le développement des « ressources en hydrocarbures non conventionnels n’est pas à l’ordre du jour. » C’est dans le cadre que l’élaboration du rapport « Algeria 2016 », que le P-DG de la Sonatrach a rappelé que l’Algérie « occupe la troisième place en termes de ressources techniquement récupérables en gaz de schistes estimés par l’US Energy Information Administration en 2013 à 707 trillions de mètres cubes ». Et de préciser que Sonatrach a mené ses propres évaluations en collaboration avec « des entreprises spécialisées. La compagnie pétrolière nationale « a confirmé le potentiel, et les réserves pourraient être plus importantes », a expliqué M. Mazouzi. Celui-ci a, cependant, estimé que si le potentiel est important, on en est encore à l’évaluation. « Pour le moment, le développement des ressources en schistes n'est pas à l'ordre du jour », a-t-il conclut. Pour le l’heure, la question de l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels est reportée. Il faudra cependant garder à l’esprit que le dossier sera remis aux devants de la scène un jour ou l’autre. Rappelons dans ce sens, que le ministre de l’Energie, M. Noureddine Boutarfa a indiqué dans un entretien qu’il a accordé au quotidien l’Expression Fin décembre que « le déclin inéluctable du gaz conventionnel imposait le développement de cette ressource ». « Nous sommes condamnés à y aller un jour ou l'autre. Maintenant, il faut dialoguer, sensibiliser et être à l'écoute des préoccupations afin de dédiaboliser les hydrocarbures non conventionnels", a-t-il estimé.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *