Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Amélioration des indicateurs économiques : l’optimisme de Raouyia

    C’est un bilan positif au regard de la conjoncture économique que le ministre des Finances, M. Abderrahmane Raouyia a dressé mardi devant l’Assemblée populaire nationale. Le redressement des cours du brut y aidant, l’ensemble des indicateurs macro-économiques ont enregistré une légère amélioration.  C’est à l’occasion de la présentation du projet de loi de finances complémentaire pour 2018 que le premier argentier du pays a noté une du baisse du déficit de la balance commerciale qui est passé de 3,88milliards de dollars entre janvier et avril 2017 à  0,86 milliards de dollars une année plus tard. Une baissé ayant résulté bien entendu de la hausse des revenus issus des exportations hydrocarbures qui ont cru de 17,8 %, mais aussi du recul des importations de bien lesquelles ont décliné en valeur de 4,8 %. Allant plus  en détail, le ministre explique que la facture des importations a été tirée à la baisse  de 24 % de la valeur des importations de biens non alimentaires, ayant contrebalancé une hausse de 5 % de la facture alimentaire. En ce qui concerne les équilibres budgétaires, M. Raouyia a précisé que la fiscalité pétrolière a enregistré une augmentation de 22,4% entre janvier et mars 2018 pour atteindre 629,3 milliards de DA contre 514 milliards de DA durant la même période de 2017. Et d’ajouter que les les recettes ordinaires se sont stabilisées lors du premier trimestre 2018. Ils ont atteint fin mars 828,7 milliards de DA contre 825,6 milliards de DA durant la même période de 2017. Idem pour ce qui est des prévisions concernant le taux d’inflation. le ministre explique que l'inflation a atteint fin avril 2018 le taux mensuel de 3,42% contre 7,23% durant la même période de 2017. Cependant et pour ce qui est de l’évolution du taux de change du dinar, l’amélioration de l’ensemble des indicateurs ne semble pas avoir aidé la monnaie nationale à reprendre des couleurs.  Le ministre des Finances note une baisse de 3,67 % du taux de change nominal de dinar face au dollar,  alors que le dinar algérien fait le plongeon face à l’euro avec un recul de 16,35 % de la parité dinar –euro.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *