Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Allocation devise : la Banque d’Algérie écarte de nouveau toute hausse

Le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed  Loukal, a une nouvelle fois affirmé jeudi, que l’allocation touristique n’augmentera pas. C’est lors d'une session plénière du Conseil de la Nation à Alger que M. Loukal a réaffirmé que la revalorisation du montant de l'allocation touristique n’était pas à l’ordre du jour, dans le contexte actuel. Il a dans ce sens indiqué en réponse à une question d’un sénateur qu’en prenant en compte les 4 millions de détenteurs de passeports  biométriques, une simple opération arithmétique renseignerait sur le  montant de devises à mobiliser en cas d'une revalorisation de l'allocation  touristique. "Il n'est pas question d'alimenter les économies étrangères (des pays  destinataires des touristes algériens) alors que l'économie nationale a le  plus besoin de ces devises", a-t-il soutenu. Le Gouverneur de la Banque d’Algérie a aussi réitéré le fait que l'ouverture de bureaux de change était "prématurée"  et ne constituait pas une priorité. Les principaux motifs sont que le dinar algérien n'est pas convertible et  que le pays ne connait pas une intense activité touristique, a expliqué  mercredi M. Loukal dans sa réponse aux préoccupations soulevées par les  membres du Conseil de la nation durant laquelle  il a présenté le rapport sur la situation économique et financière du pays. A ce propos, il a avisé qu'une éventuelle ouverture de bureaux de change,  qui ne constitue d'ailleurs pas une priorité, risque de provoquer un  épuisement rapide des réserves de change du pays. Répondant à une autre question quant à savoir si la Banque  d'Algérie envisageait de changer les billets de la monnaie nationale pour  lutter contre le marché parallèle, M. Loukal a considéré que l'éradication  du marché informel nécessitait plutôt la coordination des efforts entre les  différentes administrations notamment fiscale et commerciale.

Une pensée sur “Allocation devise : la Banque d’Algérie écarte de nouveau toute hausse

  • 20 juillet 2017 à 14 h 33 min
    Permalink

    « Il n’est pas question d’alimenter les économies étrangères (des pays destinataires des touristes algériens) alors que l’économie nationale a le plus besoin de ces devises », a répondu le gouverneur de la banque d’Algérie à un sénateur quant à la revalorisation du montant de l’allocation touristique. Mais Monsieur le gouverneur de la B.A les millions de dollars accordés aux importateurs de véhicules n’alimentent-ils pas, et en sommes importantes, les économies étrangères? Deux poids et deux mesures!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *