Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Algériens décédés à l’étranger : Prise en charge par les consulats du rapatriement des dépouilles

  Le rapatriement de dépouilles mortelles des personnes  nécessiteuses établies à l’étranger est pris en charge par les consulats, conformément à la loi de finances 2017. Selon l’agence de presse officielle APS, qui cite des sources de l’ambassade d’Algérie en France, les 18 postes consulaires que compte l’Algérie en France ont déjà publié, il y a plus d’un mois, un communiqué pour préciser que "la prise en charge des frais de rapatriement ne concerne que les personnes nécessiteuses ou qui se trouvent dans une situation de précarité avérée". Les postes consulaires accordent ce service après un examen préalable de la demande, a-t-on ajouté. Cette décision est intervenue, a-t-on indiqué, suite à la réunion au siège de l’ambassade d’Algérie en France du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères avec les chefs de poste consulaires de l’Europe les 16 et 17 février dernier. Cette prise en charge se fera au titre des décaissements du compte d’affectation spécial « Fonds de solidarité pour la communauté algérienne » rebaptisé « Fonds de solidarité pour les ressortissants algériens nécessiteux décédés à l’étranger » dans le  cadre d la loi de finances 2017. Celui-ci doit être alimenté, en autres, grâce à un droit versé par tout ressortissant établi à l’étranger, de manière régulière, pour la délivrance d’une carte consulaire ou son renouvellement.  Le montant de cette contribution, devra toutefois, être  déterminé par le ministère des Affaires étrangères. Ce fonds est alimenté par une partie des recettes issues de la délivrance d’actes consulaires et de visa, ainsi que des dons et legs. Pour les personnes qui ne sont pas dans la catégorie des nécessiteux, les membres de la communauté peuvent souscrire à une  Assurance Obsèques auprès de la Société algérienne des assurances (SAA) ou de la société française d’assurance (SAP de Niort) pour un montant de 25 euros par an. Pour les familles nombreuses, précise-t-on, le montant ne saurait dépasser 100 euros pour tous les membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *