Alger: une grande partie du budget 2020 consacrée au parachèvement des projets de développement

Une grande partie du budget de la wilaya d'Alger pour l'exercice 2020 sera consacrée au parachèvement des projets vitaux de développement dans l'attente de leur lancement prochainement, a affirmé mercredi le wali d'Alger Abdelkhalek Sayouda.
Inspectant plusieurs chantiers dans les communes relevant des circonscriptions administratives d'El Harrach, Dar EL Beida, Rouiba et Baraki, M. Sayouda a précisé que les services de wilaya poursuivront la prise en charge des projets vitaux de développement qui profiteront aux citoyens dans leur vie quotidienne, dès l'exécution du budget 2020. Il a indiqué que les projets qu'il a inspecté et donné leur coup d'envoi figurent dans les programmes vitaux de développement inscrits au budget 2019, considérés, par le wali, "comme l'entame d'une série de réalisations de développement tracées pour l'année en cours qui concernent les domaines de l'électricité, de l'éclairage public, des routes, de l'assainissement, de l'hydraulique, de l'enseignement, de l'hygiène et de la propreté de l'environnement". Marquant une halte au niveau de l'Hôpital Zemirli dans la commune d'El Harrach où il a inspecté les travaux de réaménagement du bloc opératoire et de réanimation relevant du service des urgences, auquel plus de 320 millions de DA ont été affectés, le wali a fait savoir que cet immeuble de deux étages permettra une meilleure prise en charge des malades dans cet établissement hospitalier. A Bourouba, le wali a pris connaissance des préoccupations des clubs sportifs de cette commune qui ont appelé à l'accélération des travaux d'aménagement de ce stade municipal et de son enceinte extérieure, outre la couverture de sa pelouse de gazon artificiel, au regard de l'importance d'une telle structure sportive où évoluent les jeunes de cette localité, a-t-on constaté. A cet effet, Le wali a donné des instructions pour la prise en charge de cette importante structure, qui doit bénéficier, selon lui, d'un intérêt particulier, à travers le réaménagement du terrain et le parachèvement des travaux de l'enceinte extérieure pour éviter l'infiltration des eaux pluviales qui entrave les entrainements et les matchs. Dans le cadre de l'amélioration des structures d'accueil des citoyens au niveau des administrations, M. Sayouda a adressé une mise en demeure au bureau d'études et à l'entreprise chargée de la réalisation du nouveau siège de la circonscription administrative de Dar El Beida, un projet à l'arrêt depuis 2018. Il a également appelé à l'accélération de la réalisation du projet du nouveau siège d'APW d'Alger à El-Mohammadia, qui malgré son taux d'avancement estimé à 57%, accuse un retard dans certains de ses aspects techniques. Se rendant aux deux complexes scolaires de la commune de Bordj El Bahri, à savoir: les cités Brise marine et 600 logements, le wali a mis l'accent sur l'importance d'"améliorer les conditions de scolarisation" et de "rapprocher" les établissements scolaires des domiciles des enfants. Par ailleurs, le wali d'Alger a donné le coup d'envoi du projet de réalisation d'un système de collecte et d'évacuation des eaux usées à la cité Brise Marine (Bordj El Bahri), programmé dans le cadre de la stratégie de lutte contre les inondations et les maladies à transmission hydrique, un projet dont le coût a été estimé à près de 106 millions DA, selon la fiche technique. Accompagné du wali délégué de la circonscription administrative de Baraki, Cherif Boudour, et du directeur des ressources en eau de la wilaya d'Alger, M. Sayouda a procédé à l'inauguration du projet de réalisation d'un réseau d'alimentation en eau potable (AEP) à la cité Maktoub (Route menant vers Larbaa), d'un coût estimé à près de 78 millions Da. A cette occasion, le même responsable a donné des instructions pour renforcer le chantier de ressources humaines et matérielles dans le but de réceptionner ce projet dans un délai de 5 mois, comme prévu. A rappeler que ce projet revêt une importance majeure pour les citoyens, d'autant que 800 logements seront raccordés à ce réseau d'AEP. Outre le désamiantage des anciennes canalisations, il s'agira également de mettre un terme aux problèmes des fuites d'eau. Le budget initial de la wilaya d'Alger au titre de l'exercice 2020 est estimé à 52.541.455.736 DA dont 58,95% consacré au fonctionnement et 41,05% à l'équipement et à l'investissement, avaient précisé les services de wilaya. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *