Affaire de l’enfant autiste enfermé dans une classe à Boumerdes : son enseignante pas mise en cause selon l’enquête préliminaire

Le directeur de l’éducation nationale de la wilaya de Boumerdes, Nadhir Khenssous, a assuré, mercredi, que l’enquête préliminaire diligentée à propos d'un enfant autiste enfermé dans une classe, par son enseignante, dont l’information a été relayée sur les réseau sociaux, "a révélé que la maitresse n’a pas enfermé l’enfant".   Une commission d’enquête a été mise en place dés la diffusion d’une vidéo via les réseaux sociaux, à propos de cette affaire survenue le 7 octobre dernier, à l’école primaire de Sidi Salem de la commune de Khmiss el Khechna, a indiqué à l’APS M. Khenssous. Il s’agit, a-t-il expliqué, d’un enfant autiste de 5 ans, intégré dans une classe préparatoire au niveau de cette école, durant cette année scolaire, soulignant que l’enquête a révélé que la maitresse était entrain de fermer la grille, en rentrant en classe, quant l’enfant quelque peu turbulent s’est placé à cet endroit. En voulant sortir, l’enfant s’est retrouvé entre la grille et la porte intérieure de la classe, un moment ayant coïncidé avec l’entrée de la mère de l’enfant dans la cour de l’école, qui croyant que son enfant était enfermé a pris son portable pour filmer la scène, selon les résultats de l’enquête.                      La commission s’est d’ailleurs interrogée, à juste titre, selon le responsable, sur le fait que la mère n’ait introduit aucune plainte officielle auprès de la direction de l’école, ni de la direction de l’éducation de la wilaya, le jour de l’incident (7 octobre). Il a, en outre, signalé une convocation prochaine des parents de cet enfant, pour, a-t-il dit, les "assurer de l’intérêt accordé", par ses services "à la bonne prise en charge de cette catégorie aux besoins spécifiques, en application des orientations du ministère de tutelle". "Aucun incident de ce genre n’a été, à ce jour, signalé au niveau des établissements éducatifs de la wilaya prenant en charge cette catégorie d’élèves", a-t-il, par ailleurs, assuré. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *