5G : la fibre de l’internet mobile arrive !

La 5G, nouvelle génération d’internet mobile, est déjà là  et elle s’invite en vedette incontournable des plus grandes messes du secteur de la téléphonie mobile. Lors du World Mobile Congress de Barcelone la 5G et les téléphones pliables ont créé l’évènement. Les équipementiers et fabricants de téléphones se sont bousculés pour présenter leurs nouveautés en la matière.  Samsung, Huawei, ou encore Xiaomi ont présenté leurs premiers modèles de téléphones muni du Snapdragon 855 compatibles 5 G, tandis que d’autres à l’image de LG ont multiplié les annonces dans ce sens. Il faut pourtant comprendre que la 5 G est loin de ressembler aux autres évolutions des réseaux mobiles. Elle ne se limitera pas à lancer une nouvelle vague de téléphones à la mode. La vocation de la 5G n’est pas non plus de redonner vie à un marché des smartphones en berne. La révolution 5G c’est d’abord celle des services dans la mesure où elle transformera définitivement notre quotidien. La 5G est aux réseaux mobiles ce que la fibre est au cuivre, estime-t-on. Il est vrai que la 5 G permettra de multiplier par 1. 000  le débit internet mobile. La 5G c’est un débit minimum de 100 mégabits par seconde, avec la possibilité d’atteindre les 20 gigabits par seconde. Telle est la promesse. Mais ce n’est pas seulement cela. Cette nouvelle technologie promet de permettre une plus grande densité des appareils connectés, et donc de provoquer un bond en avant de l’Internet des objets, mais aussi d’aller vers une plus grande économie d’énergie, en permettant de connecter plusieurs objets à faible consommation d’énergie.
La 5G permettra de réduire la latence, et par conséquent les temps de réponses. Chose qui permettra de multiplier les échanges notamment avec les objets et de développer le segment des voitures autonomes, ou encore les applications en télémédecine. Bref, la 5 G changerait ainsi notre manière de consommer, non seulement de la data, mais de tout. Elle risque d’opérer un bond en avant en termes d’intelligence artificielle, de cloudmining, de cloud gaming, de réalité virtuelle, de santé, de finance, la logistique, des services portuaires et aéroportuaires, de médias et de divertissements. Cette nouvelle technologie devrait avoir un impact de 12.500 milliards de dollars sur l’économie mondiale et générer pas moins de 22 millions selon le cabinet IHS Markit. Autant d’éléments qui poussent certains à qualifier la 5G de technologie de rupture, même si celle-ci devra cohabiter avec la 4G jusqu’en 2025. Le fait est qu’il faudra d’abord pour les opérateurs télécoms investir dans la mise à niveau de leurs infrastructures. Pour l’heure, 25 opérateurs ont annoncé le déploiement de réseaux 5 G en 2019, lesquelles vendront un million de modem 5G. Selon la dernière étude menée par Cisco, seulement 3 % des connexions seront assurées par la 5G en 2022. Aussi, selon une étude de la GSMA rendu public lors du Wrld Mobile Congress, seuls  79 opérateurs de téléphonie mobile ont annoncé leur intention de lancer des services et 50 pays devraient ainsi bénéficier de services 5G à l’horizon 2021. La 5G demeure donc aujourd’hui à l’état de projection,  faute de l’absence actuelle de réseaux compatibles.
Mais, l’enjeu de la 5G est la vitalisation des réseaux. Les opérateurs télécoms se préparent déjà à la concurrence des opérateurs virtuels, les Gafa, ou les équipementiers qui pourront acheter des fréquences. Car la bataille de la 5G sera avant toute chose celle des services. Les équipementiers mobiles l’ont d’ailleurs déjà compris. Apple leader de l’innovation sur les devices, tente d’ailleurs de rattraper son retard en lançant de nouveaux services avec sa carte de crédit Apple Card, son service VOD Apple TV+ ou encore son service de presse en ligne. En Algérie, le déploiement des réseaux 3G et 4G est très récent, et les opérateurs attendent toujours le retour sur l’investissement  consentis sur les infrastructures. Il n’en demeure pas moins que 2025 c’est demain, et l’Algérie n’a aucun intérêt à se laisser distancer. Le développement des services et de l’innovation reste le défi majeur à relever pour la digitalisation de l’économie dans notre pays.
Qu’est-ce que la 5g ?
  La 5G ou 5e génération des réseaux mobiles a été la star du dernier World Mobile Congress de Barcelone. Une question se pose cependant : qu’est ce que la 5G ? Une chose est sûre ce n’est pas une évolution de la 4G.  Quelques définitions tendent à faire le parallèle avec les réseaux filaires, en estimant que 5 G est à l’internet mobile ce que la fibre et au cuivre. C’est donc une technologie de rupture qui permet un débit qui peut atteindre 20 Gigabits/seconde  contre un maximum de 30 megabits/seconde aujourd’hui avec la 4G. Sur le plan technique, contrairement à la 4 G, la 5G s’appui sur les ondes millimétrique, avec l’utilisation d’un spectre de fréquences plus élevé et plus élargi de 30 à 300 GHz tandis que la 4G recourt à des spectres de fréquences en dessous de 6 GHz.

Une pensée sur “5G : la fibre de l’internet mobile arrive !

  • 5 avril 2019 à 15 h 58 min
    Permalink

    J’attend avec impatience. quand est ce qu’on pourra la tester ici en Algérie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *