28 fermes pilotes proposées aux investisseurs internationaux

  Le département de l’Agriculture, du développement rural et de la Pêche compte lancer cette semaine un appel d’offre national et international pour le développement de plusieurs fermes pilotes. Selon l’agence de presse Reuters qui cite une source « de haut niveau » au sein du département d’Abdesselam Chelghoum 28 fermes seront proposées aux investisseurs nationaux et internationaux. Il s’agit d’initier des investissements dans la production maraîchère, arboriculture fruitière, l’élevage et l’alimentation animale.  L’objectif étant de stimuler la production nationale et réduire la facture à l’importation. Selon Reuters qui reprend les propos d’une source au sein du ministère, "l'objectif est de mettre en place des coentreprises pour gérer et exploiter des fermes, mais la terre restera propriété de l'Etat",. Les soumissionnaires sélectionnés détiendront une participation minoritaire dans ces fermes, conformément à la loi algérienne qui limite à 49% la participation étrangère dans tout projet d'investissement. Et de préciser que les fermes pilotes proposées sont situées dans les régions de l'est, de l'ouest, du centre et du sud. Le département de Chelghoum entend élargir le modèle d’investissements dans le secteur de l’agriculture initié via le partenariat entre l’entreprise privée algérienne Tifralait et l'American International Agriculture Group (AIAG) lesquels ont signé un accord de 300 millions de dollars pour développer conjointement des projets sur une superficie de 25 000 hectares pour produire des céréales, des pommes de terre, des produits laitiers et de l’aliment de bétail.  

2 pensées sur “28 fermes pilotes proposées aux investisseurs internationaux

  • 7 mai 2018 à 14 h 38 min
    Permalink

    la ferme pilote cherif eddine située dans la wilaya de tiaret souffre depuis quelques temps d une mauvaise gestion ce qui a mis cette unité agricole a terres arables et productives a être parmi les premières unités qui ont déclares faillite a cause d un laisser aller et une tres tres mauvaises situations financières a cet effet je cite
    20 mois de salaires non réglés sans
    parc matériel a 90 pour cent défectueux
    encadrement technique et asministratit nul
    nous suggérons que la ferme pilote soit allouée a un groupe d ingénieurs agronomes pour la sauver

    Répondre
  • 1 mars 2017 à 13 h 19 min
    Permalink

    Le 23 février 2017, le ministère en question a publié la liste de 27 fermes pilotes qui partent en partenariat public-privé national ou étranger.
    http://www.minagri.dz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *