20 sénateurs boycottent les travaux d’ouverture de la session ordinaire

 Près de 20 membres du Conseil de la nation ont boycotté, lundi, les travaux de la séance d'ouverture de la session parlementaire ordinaire 2018/2019, présidée par le président de l'institution, Abdelkader Bensalah, et ce en "solidarité" avec leur collègue Boudjouher Malik, arrêté dans une affaire de corruption, a constaté l'APS. Dans une déclaration à la presse, le sénateur Mahmoud Kissari a indiqué qu'un "nombre important de sénateurs ont boycotté les travaux de la séance d'ouverture, en solidarité avec leur collègue de la wilaya de Tipasa, Boudjouher Malik, arrêté dans une affaire de corruption", appelant, dans ce sens, à "l'ouverture d'une enquête approfondie et la présentation du dossier de condamnation au Conseil de la nation pour prendre les mesures nécessaires (levée de l'immunité)". Ahmed Ouyahia, secrétaire général du parti du Rassemblement national démocratique (RND), parti auquel appartient le parlementaire Boudjouher Malik, avait décidé de radier définitivement des rangs du parti, M. Boudjouher Malik pour son implication dans une affaire de corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *