16 eme vendredi : « Yatnahaw Gaa », cette phrase assassine que déteste le plus le pouvoir !

Face au régime qui continue à se boucher les oreilles et se terrer dans son autisme, la rue n’abdique pas ! Sa réaction, en ce 16eme vendredi, ne s’est pas faite attendre. La réponse au discours prononcé la veille par Bensalah est cinglante. Elle est sans appel : « Qu’ils dégagent tous ! » crient les marcheurs. La phrase assassine de "Yatnahaw Gaa" tant honnie par le pouvoir meuble la manif. Abdelkader Bensalah autant qu’Ahmed Gaïd Salah en prennent pour leur grade. Les manifestants qui viennent de rompre le jeûne sont sortis nombreux ce vendredi 7 juin, ragaillardis par l’Aïd et dépités par le discours du chef de l’État. La fameuse phrase de « yatnahaw Gaa » qui dérange tant le pouvoir n’en sera que plus renforcée. Les slogans hostiles fusent ayant pour cible Bensalah et Gaïd Salah, sommés de partir. Le pouvoir est mis au banc des accusés. Les milliers de manifestants scandent des slogans hostiles au pouvoir qu’ils accusent d’avoir « assassiné » le Dr Fekhar. La révolution pacifique que mènent les Algériens depuis prés de trois mois ne semble donner aucun résultat tant l’obstination des hommes au pouvoir qui continuent à « narguer » le peuple par  des discours stériles. La rue qui n’a pas encore dit son dernier mot risque de gronder et pour longtemps. Ce qui n’arrangera guère les choses à l’orée d’une crise économique inéluctable que ne semblent pas prendre au sérieux les tenants du pouvoir. Continuer à s’accrocher ainsi au lieu de répondre aux revendications légitimes de la population relève du pur nihilisme et n’honore en rien ses promoteurs. Pis encore, cela risque de mener le pays vers cet « inconnu » que ne cesse de brandir le régime comme menace pour faire peur à la rue. Que de temps perdu en conciliabule, que de chances ratées pour sortir de l’ornière ! Le pouvoir se doit d’assumer son échec et partir. Ca serait ça « Yatnahaw Gaa » et ça ne sera que bénéfique à l’Algérie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *