Sonelgaz : remise d’une commande de 7,5 millions de dollars sous le label GE

La société de Maintenance des équipements industriels (MEI), filiale du groupe Sonelgaz, a signé mardi à Alger, avec General Electric (GE) une commande d’un montant de 7,5 millions de dollars, de pièces de rechange fabriquées localement, pour les besoins des installations énergétiques gérées par le groupe américain en Algérie ainsi que ses clients à l’étranger. Le document a été paraphé par le directeur général de MEI, Idir Yettou, et le vice-président de GE Power MENA, Midhat Mirabi, en présence du ministre de l’Energie, Mohamed Arkab et le PDG du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras. Il s’agit de la première commande dans le cadre du contrat d’achat conclu en 2017 entre le MEI et GE pour un montant total prévisionnel de 990 millions de dollars sur 20 ans, selon les explications du M. Arkab. En effet, des discussions ont été engagées en 2016 avec la société GEAT, fruit d’un partenariat entre Sonelgaz et GE, pour mettre en place un contrat de maintenance à long terme des centrales équipées de turbines à gaz.  En contrepartie, GEAT et le partenaire américain doivent assurer l’accompagnement des ateliers MEI et garantir un contrat d’achat de pièce de rechange d’égale durée que le contrat de maintenance. Ainsi, les ateliers MEI situés à Msila ont été mis aux standards du constructeur américain dans le cadre du processus de qualification et de certification, finalisé en 2019 par GE. L’analyse des capacités de MEI et de ses moyens a permis de statuer sur le type de pièces de rechange qui doivent être lancées en fabrication. En première étape, le choix a été porté sur les pièces nobles de haute technologie et à forte valeur ajoutée. Assurant un plan de charge pluriannuel couvrant une période de 20 ans à partir de 2017, le contrat d’achat MEI/GE est caractérisé par sa "flexibilité" : il commence par un montant annuel de 1 millions de dollars la première année et augmente en crescendo pour atteindre un montant annuel de 90 millions de dollars lorsque MEI monte en compétence et réalise la fabrication avec des coûts compétitifs, soit un montant total allant jusqu’à 990 millions de dollars sur toute la période, note le ministre. Le montant de la première commande représente le montant prévisionnel arrêté pour les exercices 2017, 2018 et 2019, soit 7 millions de dollars, mais en tenant compte du montant des bons de commande lancés pour la phase qualification (585.000 dollars), le montant total des commandes a atteint 7,585 millions de dollars. Pour la période 2020-2024 le volume prévisionnel sera de 117 millions de dollars, ajoute M. Arkab soulignant qu’une partie de la production de MEI sera exportée à travers les filiales du GE à l’international, notamment en Afrique. Concernant le taux d’intégration, M. Boulakhras a précisé qu’il serait autour de 30% dans une première étape avant d’aller progressivement à 100%. Il a également précisé que le partenariat entre Sonelgaz et GE est unique dans le monde pour la firme américaine et que les pièces de rechange produites par MEIpourront être exportées pour servir à la maintenance des équipements de GE partout dans le monde. Le P-DG de Sonelgaz a aussi mis en exergue la stratégie d’intégration nationale de Sonelgaz qui s’appuie notamment sur des partenariats avec des groupes industriels internationaux spécialisés dans la production des équipements et des technologies, en accompagnement d’un développement d’une industrie de sous-traitance locale. Cette stratégie vise également à "algérianiser" la maintenance, fabriquer localement les pièces de rechange, localiser en Algérie des usines de fabrication d’équipements de pointe, de développer le génie et l’expertise en matière d’engineering, de réalisation et de montage, selon le PDG. "L’objectif consiste en la mise en œuvre d’une série de projets industriels en partenariat basés sur la valorisation des ressources locales et des avantages comparatifs dont jouit notre pays", a-t-il noté.
Vers l’abandon du "Clé-en-main"          
Le PDG de Sonelgaz a souligné, par ailleurs, que le groupe compte abandonner la formule "Clé-en-main" dans les contrats concernant les ouvrages complexes qui seront désormais réalisés en lots totalement décomposés. "Cette décomposition des lots favorisera la fabrication locale de bon nombre de composants et l’émergence, localement, de nouvelles petites entreprises et sociétés sous-traitantes, y compris de réalisation", a relevé M. Boulakhras. Dans le cadre de sa stratégie d’intégration nationale, Sonelgaz a conclu jusque-là cinq partenariats industriels: General Electric Algeria turbines (GEAT) (créée en 2014, entre Sonelgaz et General Electric) de Vijai Electronicals Algérie (VEA) (créée en 2018 entre Sonelgaz, Electro-Industries et  l’indien Vijai Electricals), Boliers Handassa Industrie Algérie (BHI) (créée en 2019 entre Sonelgaz,IMetal et le Sud-coréen BHI ), Sediver Algérie (créée en 2019 entre Sonelgaz, Enava, AI Elec et le français Sediver), Hyenco (créée en 2015 entre Sonelgaz, les sud-coréens Hyundai et Daewoo). M. Boulakhras a également indiqué que le groupe Sonelgaz envisage d’augmenter ses capacités de production électrique de 20.000 MW additionnelles dans 10 ans, a indiqué mardi à Alger le PDG du groupe, Chaher Boulakhras. "Nous disposons aujourd’hui d’un parc de production totalisant une capacité installée de 21.000 MW. Pour répondre à la demande additionnelle prévue, nous allons réaliser en l’espace de 10 ans un parc de production équivalent à celui réalisé en 50 ans, soit 20.000 MW de capacité supplémentaire", a déclaré M. Boulakhras lors de la cérémonie de remise d’une commande de fabrication locale d’équipements énergétiques dans le cadre du partenariat avec l’américain General Electric (GE). Toutefois, la concrétisation de cet important programme est conditionnée par le développement de capacités locales de réalisation et d’une industrie locale des équipements et composants qui "contribuera à assurer notre sécurité énergétique mais aussi construira un puissant catalyseur pour la diversification de l’économie nationale", souligne le PDG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *