Des acteurs de la société civile et des centaines de jeunes reçus par l’instance de dialogue

L'Instance nationale pour la médiation et le dialogue a indiqué, mardi dans un communiqué, avoir reçu, depuis son installation, des acteurs de la société civile et plusieurs centaines de jeunes citoyens venus de différentes régions du pays exposer leur avis et préoccupations. Une "écoute attentive" a été prêtée aux préoccupations de ces acteurs de la société civile et à ces centaines de ces jeunes citoyens et "leurs opinions et contributions prises en compte et enregistrées", a souligné l'instance. Elle a précisé, en outre, "n'avoir donné mandat à quiconque, en Algérie comme à l'étranger, tout en se félicitant de l'ampleur des initiatives prises dans le cadre du dialogue, notamment par les jeunes". Mise en place le 25 juillet dernier, l'instance, dont la coordination des travaux a été confiée à M. Karim Younes, ancien président de l'Assemblée populaire nationale, a pour principale mission de contribuer à réunir les conditions nécessaires à l'organisation du prochain scrutin présidentiel dans "une transparence totale et une régularité sans failles". Le dialogue doit porter sur tous les aspects liés à l'organisation de ce scrutin, ses étapes préparatoires, les conditions qui lui sont nécessaires, le déroulement du calendrier électoral et la date de l'élection présidentielle. Le dialogue doit être aussi "inclusif, en réunissant l'ensemble de la classe politique, les acteurs les plus représentatifs de la société civile, des personnalités nationales ainsi que des représentants du mouvement populaire, s'ils le souhaitent".APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *