10eme vendredi de protesta : un seul mot d’ordre, Bensalah dégage !

Ni Rebrab, ni kabyle ni rien de toutes ces tentatives tendant à diviser le hirak. Pour son dixième vendredi, le peuple continue à battre le pavé pour demander la tête de Bensalah et de Bedoui. Les manifestants restent fermes et déterminés pour faire « dégager » la smala qui représente le système. Le terme de « Issaba » revient comme un leitmotiv pour  qualifier les tenants du pouvoir Bouteflikien, assimilé à une bande maffieuse.   Concernant la chose justice, les Algériens estiment que tous les mis en cause sont égaux face à la Justice et « elli edda y khallass » (celui qui a volé, payera !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *